BFM Patrimoine

AVANT WALL STREET: Les contrats à terme en hausse après les dépenses des ménages

BFM Patrimoine

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les principaux indices actions américains s'inscrivent en hausse vendredi avant l'ouverture de Wall Street, après la parution de nouvelles statistiques économiques positives. Les dépenses et les rev

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les principaux indices actions américains s'inscrivent en hausse vendredi avant l'ouverture de Wall Street, après la parution de nouvelles statistiques économiques positives.

Les dépenses et les revenus des ménages aux Etats-Unis ont augmenté au mois de février, signe que l'économie américaine pourrait sortir de sa léthargie après un hiver long et rude. Les dépenses des ménages outre-Atlantique ont augmenté de 0,3% au mois de février par rapport à janvier, tout comme leurs revenus, selon les données publiées vendredi par le département américain du Commerce. Les économistes sondés par Dow Jones Newswires tablaient en moyenne sur une hausse de 0,3% des dépenses et sur une progression de 0,2% des revenus. La progression des dépenses de février est la plus marquée sur un mois depuis novembre.

Environ 30 minutes avant l'ouverture de Wall Street, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones industrial Average (DJIA) gagnait 32 points, ou 0,2%, à 16.213 points. Le contrat sur le S&P 500 s'adjugeait 5 points à 1.845 points, et celui sur le Nasdaq 100 avançait de 13,75 points, soit 0,4%, à 3.568 points.

Les investisseurs seront attentifs à la parution, à 14h55, de l'enquête sur la confiance des ménages américains réalisée par Thomson Reuters et l'Université du Michigan. L'indice principal pour mars devrait ressortir à 80,5 selon les économistes, contre une estimation préliminaire de 79,9 en début de mois.

Du côté des entreprises, l'action Blackberry chute de 7% en préouverture alors que le fabricant de téléphones a publié une perte hors éléments exceptionnels de 8 cents par action au titre du quatrième trimestre de son exercice. Le chiffre d'affaires du groupe canadien a plongé de 64% sur un an, à 976 millions de dollars.

Wal-Mart et Visa devraient également être suivis à l'ouverture alors que le distributeur a annoncé une plainte contre le groupe de cartes de crédit, à qui il réclame 5 milliards de dollars de dommages et intérêts pour des prélèvements de commissions excessives sur les transactions effectuées par ses clients. Dans sa plainte déposée cette semaine, Wal-Mart affirme que la façon dont Visa a établi ces prélèvements sur les cartes de crédit constitue une violation de la loi sur la concurrence. Ces pratiques ont généré plus de 350 milliards de dollars pour les émetteurs de cartes en neuf ans, en partie aux dépens du distributeur et de ses clients, selon Wal-Mart.

(END) Dow Jones Newswires

March 28, 2014 09:14 ET (13:14 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-