BFM Patrimoine

Arkema : Résultats 2012

BFM Patrimoine
Performance financière élevée dans un environnement économique contrasté Chiffre d'affaires en hausse de 8% à 6,4 milliards d'euros EBITDA de 996 millions d'euros parfaitement en li
  • Performance financière élevée dans un environnement économique contrasté
  • Chiffre d'affaires en hausse de 8% à 6,4 milliards d'euros
  • EBITDA de 996 millions d'euros parfaitement en ligne avec l'objectif annoncé
  • Marge d'EBITDA à 15,6% parmi les plus élevées de l'industrie
  • EBITDA du 4ème trimestre en hausse de 8% à 171 millions d'euros
  • Résultat net courant des activités poursuivies de 441 millions d'euros
  • Dette nette de 900 millions d'euros et taux d'endettement de 39% des fonds propres
  • Un Groupe transformé et renforcé
  • Réalisation d'opérations d'acquisitions et cessions structurantes
  • Positionnement sur des marchés de niches diversifiés à forte valeur ajoutée
  • Forte présence en Amérique du Nord (34% du chiffre d'affaires) et en Asie (21% du chiffre d'affaires)
  • Démarrage de la construction de la plateforme de Thiochimie en Malaisie
  • Proposition d'un dividende à 1,80 euro par action
  • Confiance dans la réalisation des objectifs définis pour 2016

Regulatory News :

Le Conseil d'administration d'Arkema (Paris:AKE), réuni le 27 février 2013, a arrêté les comptes consolidés d'Arkema pour l'exercice 2012 et les comptes sociaux de la maison-mère. A l'issue de cette réunion, Thierry Le Hénaff, Président-directeur général, a déclaré :

« Pour la deuxième année consécutive, Arkema dégage un EBITDA proche de 1 milliard d'euros et une marge d'EBITDA parmi les plus élevées du secteur. Cette performance, réalisée dans un environnement économique moins favorable qu'en 2011, confirme le bien-fondé du repositionnement du portefeuille d'activités du Groupe vers des marchés de niches à forte valeur ajoutée. Par ailleurs, la présence géographique du Groupe est maintenant mieux équilibrée et continue d'être renforcée avec la poursuite de plusieurs investissements importants en Asie et aux Etats-Unis.

Sur la base des performances financières réalisées et pour marquer sa confiance dans la capacité d'Arkema d'atteindre les objectifs définis pour 2016, le Conseil d'administration a décidé de proposer une augmentation significative du dividende en le portant à 1,80 euro par action.»

CHIFFRES-CLÉS 2012

(En millions d'euros) 2012 2011 Variation Chiffre d'affaires 6 395 5 900 +8,4% EBITDA 996 1 034 -3,7% Marge d'EBITDA 15,6% 17,5%

Chimie Industrielle

15,9%

18,5%

Produits de Performance

17,2%

17,3%

Résultat d'exploitation courant 678 762 -11,0% Eléments non récurrents (27) (45) - Résultat net courant des activités poursuivies 441 574 -23,2% Résultat net des activités abandonnées (200) (587) - Résultat net – Part du groupe 220 (19) - Résultat net courant dilué par action
des activités poursuivies (en €) 7,00 9,21 -24,0%

La contribution des activités Vinyliques cédées début juillet 2012 est présentée conformément à la norme et à la terminologie IFRS 5. Les résultats et les éléments du bilan (pour le bilan uniquement pour 2011) de ces activités sont présentés sur une ligne distincte du compte de résultat et du bilan. Les flux de trésorerie incluent en revanche les flux relatifs aux activités Vinyliques concernées.

ACTIVITÉ 2012

Le chiffre d'affaires s'établit à 6,4 milliards d'euros en hausse de 8,4% par rapport à 2011. Cette progression intègre un effet périmètre de +9,4% reflétant la contribution des acquisitions (résines de spécialités intégrées le 1er juillet 2011 (Cray Valley et Sartomer), sociétés chinoises Hipro Polymers et Casda Biomaterials, alcoxylats et site d'additifs et d'émulsions acryliques au Brésil) et l'impact de la cession de l'activité stabilisants étain finalisée le 1er octobre 2012. Les volumes sont en léger retrait (-2,0%) par rapport à 2011 qui constituait, sur le premier semestre, une base de comparaison élevée marquée par des restockages et une croissance en Asie exceptionnelle. Sur la fin de l'année, les volumes dans certaines lignes de produits ont été affectés par la faiblesse de la demande en Europe et des déstockages dans certains secteurs. L'évolution des prix (-2,6% par rapport à 2011) reflète essentiellement les baisses qui étaient attendues dans les monomères acryliques et certains gaz fluorés. L'effet de change, principalement lié à l'appréciation du dollar US par rapport à l'euro, est positif (+3,6%).

Dans un environnement économique moins favorable et plus volatil qu'en 2011, l'EBITDA s'établit à 996 millions d'euros, proche du niveau record de l'an dernier (1 034 millions d'euros) et pleinement en ligne avec l'objectif du Groupe de dégager en 2012 un EBITDA proche de 1 milliard d'euros. Les bons résultats de ses activités en Amérique du Nord où le Groupe a développé une présence importante (34% du chiffre d'affaires total du Groupe), la contribution nette des acquisitions et cessions, l'optimisation du mix produits dans les Produits de Performance et l'impact positif de l'effet de change ont permis de partiellement compenser la légère baisse des volumes, le retour à des conditions de milieu de cycle dans les monomères acryliques, et des marges unitaires en retrait sensible sur certains gaz fluorés.

A 15,6%, la marge d'EBITDA reste parmi les plus élevées de l'industrie. Avec des marges d'EBITDA de respectivement 17,2% et 15,9%, parfaitement en ligne avec les objectifs annoncés pour le moyen terme, les deux pôles d'activité, Produits de Performance et Chimie Industrielle, réalisent chacun une performance très robuste et reflète le positionnement du Groupe sur des métiers de spécialités à plus forte valeur ajoutée.

Le résultat d'exploitation courant s'élève à 678 millions d'euros contre 762 millions d'euros en 2011, après déduction d'amortissements de 318 millions d'euros en hausse de 46 millions d'euros du fait principalement des acquisitions et de l'effet de change lié au raffermissement du dollar US par rapport à l'euro.

Les éléments non récurrents s'élèvent à -27 millions d'euros et correspondent principalement à l'impact de la rupture d'approvisionnement en CDT, matière première du polyamide 12, suite à l'incident survenu sur le site d'Evonik à Marl en Allemagne pour un montant de -17 millions d'euros et aux charges diverses liées aux opérations de cessions et acquisitions.

Le résultat financier s'établit à -54 millions d'euros contre -37 millions d'euros en 2011. Il intègre le coût de la dette dont le taux d'intérêt moyen s'établit en 2012 à 3,4% (3,5% en 2011).

La charge d'impôt s'élève à 186 millions d'euros en 2012 (125 millions d'euros en 2011) représentant 27,4% du résultat d'exploitation courant. Ce taux reflète la répartition géographique des résultats avec une part importante des résultats du Groupe réalisée en Amérique du Nord et une part plus faible en Europe.

Le résultat net part du Groupe des activités poursuivies s'élève à 420 millions d'euros, soit 6,75 euros par action et 6,6% du chiffre d'affaires total du Groupe.

Le résultat net part du Groupe des activités abandonnées (activités vinyliques) s'établit pour sa part à -200 millions d'euros. Il intègre un résultat net opérationnel de -73 millions d'euros et d'autres charges et produits pour un montant de -127 millions d'euros incluant l'impact de la mise en place des garanties négociées lors de la finalisation du processus d'information / consultation des instances représentatives du personnel, le coût de la mise en autonomie de l'activité (systèmes d'information, frais juridiques et comptables liés aux apports d'activités, …) et des ajustements post-closing liés notamment à un complément de dépréciations correspondant à l'évolution du besoin en fond de roulement depuis le début de l'année. Par ailleurs, Arkema a, dans le cadre de cette cession, consenti certaines garanties en faveur de tiers au titre de certains contrats transférés. Ces garanties, qui font l'objet d'un collatéral et d'une clause d'indemnisation par Klesch Chemicals Ltd, représentent un montant maximal net de 60 millions d'euros.

Le résultat net part du Groupe s'établit à 220 millions d'euros.

Fort de la confiance du Groupe dans ses perspectives moyen-terme et dans la solidité de son bilan et afin de continuer à associer ses actionnaires à la réussite de sa stratégie de croissance ciblée, le Conseil d'administration a décidé d'augmenter le dividende proposé à la prochaine assemblée générale le portant ainsi à 1,80 euro contre 1,30 euro par action en 2011. Cette décision est pleinement cohérente avec la nouvelle politique de dividendes annoncée par le Groupe en septembre 2012, à l'occasion de sa Journée Investisseurs, et son intention d'augmenter de manière significative son dividende pour 2012. La date de détachement du coupon de l'action est fixée au 6 juin 2013 et celle du paiement du dividende au 11 juin 2013.

ACTIVITÉ DES P

Business Wire