BFM Patrimoine

Altran: net ralentissement de la croissance organique au 1er trimestre, IndustrieHansa en renfort

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Altran (ALT.FR) a confirmé mardi son objectif de réaliser une "croissance profitable" en 2013, grâce notamment à l'intégration dans ses comptes de l'allemand IndustrieHansa depuis le début de l'année. Le groupe d'i

PARIS (Dow Jones)--Altran (ALT.FR) a confirmé mardi son objectif de réaliser une "croissance profitable" en 2013, grâce notamment à l'intégration dans ses comptes de l'allemand IndustrieHansa depuis le début de l'année. Le groupe d'ingénierie et de conseil en technologies a cependant annoncé une croissance organique quasi nulle au titre du premier trimestre.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires d'Altran est ressorti à 397 millions d'euros, en hausse de 7%, en prenant en compte l'intégration du groupe allemand racheté fin 2012, mais en croissance organique de seulement 0,1%.

La faiblesse de la croissance organique au premier trimestre trahit une baisse organique de 2,6% de l'activité en France et une hausse de 2,9% à l'international.

"La croissance enregistrée au premier trimestre est en ligne avec les objectifs annuels", a affirmé le groupe dans un communiqué.

Altran souligne que sa croissance économique a été de 3,5% au premier trimestre. Le groupe définit la croissance économique comme étant la croissance organique retraitée du nombre de jours travaillés.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre est supérieur au consensus, qui s'établissait à 390 millions d'euros selon la moyenne des prévisions de trois analystes réalisée par Dow Jones Newswires.

Lors de la publication de ses résultats annuels, à la mi-mars, le groupe s'était donné pour objectif de faire de 2013 un nouvel exercice de croissance profitable malgré un contexte économique difficile.

A cette date, Altran s'était estimé en croissance dite économique de 3% à 4% au premier trimestre. Son PDG Philippe Salle avait en outre jugé à la portée du groupe la prévision des analystes d'une marge opérationnelle courante de 9% cette année, après 8,6% en 2012.

La seule intégration d'IndustrieHansa, à la marge opérationnelle d'environ 10%, renforcera la rentabilité d'Altran en 2013, avait-il souligné. L'allemand a réalisé un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros en 2012, contre 1,46 milliard d'euros pour Altran.

L'acquisition d'IndustrieHansa a été la première d'envergure réalisée par le groupe depuis plusieurs années. Sous l'impulsion de Philippe Salle, Altran reste à la recherche de nouvelles opérations de croissance externe.

Le groupe s'est dégagé de nouveaux moyens financiers en lançant au début du mois d'avril le remboursement anticipé des 132 millions d'euros d'obligations convertibles en actions, ou océanes, qu'il avait émises en 2009 à échéance 2015.

Grâce au succès de cette opération, qui a mené à la conversion de la quasi-totalité des obligations émises en actions du groupe, Altran a réduit sa dette et renforcé ses fonds propres d'environ 120 millions d'euros.

La dette financière nette du groupe avait été ramenée à environ 140 millions d'euros à la fin 2012, contre 170 millions d'euros un an plus tôt. Altran a depuis procédé au rachat d'IndustrieHansa pour environ 110 millions d'euros.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

April 30, 2013 02:23 ET (06:23 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-