BFM Patrimoine

Allemagne: une solution peut être trouvée sur l'aide au projet A350 -ministère de l'Economie

BFM Patrimoine
BERLIN (Dow Jones)--Le ministère allemand de l'Economie a indiqué vendredi qu'il restait prêt à négocier avec Airbus et qu'il comptait sur une "solution constructive" entre le groupe aéronautique et le gouvernement concernant le finan

BERLIN (Dow Jones)--Le ministère allemand de l'Economie a indiqué vendredi qu'il restait prêt à négocier avec Airbus et qu'il comptait sur une "solution constructive" entre le groupe aéronautique et le gouvernement concernant le financement du projet A350 et des garanties pour l'emploi en Allemagne.

Vendredi, le quotidien allemand Die Welt a indiqué que les discussions entre Airbus, filiale d'EADS (EAD.FR), et Berlin avaient été interrompues en raison de différends sur le paiement d'un prêt de 623 millions d'euros destiné au développement du nouvel A350, citant des documents envoyés par Airbus à ses sites en Allemagne.

Airbus finance généralement le développement de ses nouveaux modèles grâce à des prêts de l'Allemagne, de la France, de l'Espagne et du Royaume-Uni, qu'il rembourse une fois ces avions commercialisés.

Le gouvernement allemand a déjà versé 500 millions d'euros destinés à couvrir les coûts de développement de l'A350, mais retient le reste de l'enveloppe promise tant qu'il n'aura pas obtenu l'assurance qu'un nombre suffisant d'emplois liés à l'appareil seront réservés aux salariés allemands.

Die Welt a indiqué qu'Airbus tenait Berlin responsable de "l'échec" des négociations, à cause du blocage des fonds. L'article ajoute que le groupe aéronautique a évoqué des conséquences lourdes pour les sites et les salariés allemands.

La part des coûts de développement que doit couvrir l'Allemagne est de 34%, or Berlin a versé jusqu'à présent un montant correspondant à 15%, a souligné Die Welt, ce qui signifie qu'Airbus devra réduire la part des travaux réalisés en Allemagne.

Le ministère allemand de l'Economie a indiqué que les mesures annoncées par Airbus étaient "incompréhensibles", en soulignant que les deux parties ont adopté des positions plus convergentes lors de leurs récentes discussions.

EADS n'a pas souhaité faire de commentaires.

-Harriet Torry, The Wall Street Journal

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

August 30, 2013 07:07 ET (11:07 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-