BFM Patrimoine

Alitalia compte obtenir des fonds supplémentaires de 455 millions d'euros

BFM Patrimoine

MILAN (Dow Jones)--Alitalia prévoit d'obtenir des fonds supplémentaires d'au moins 455 millions d'euros auprès de ses actionnaires et créanciers, alors que la compagnie aérienne cherche à éviter la faillite et à renouer avec la rentabilité d

MILAN (Dow Jones)--Alitalia prévoit d'obtenir des fonds supplémentaires d'au moins 455 millions d'euros auprès de ses actionnaires et créanciers, alors que la compagnie aérienne cherche à éviter la faillite et à renouer avec la rentabilité dans le cadre d'un nouveau plan industriel.

Ce projet s'est immédiatement heurté à l'opposition du groupe franco-néerlandais Air France-KLM (AF.FR), qui détient 25% d'Alitalia et décidera d'ici à la fin de l'année s'il souhaite augmenter sa participation dans la compagnie en difficulté.

Alitalia n'a dégagé aucun bénéfice depuis son sauvetage par un groupe d'investisseurs et d'industriels italiens voilà cinq ans. Malgré une vaste restructuration, la compagnie italienne reste confrontée à des défis majeurs sur son marché national, où elle est en concurrence avec des compagnies à bas prix et des trains à grande vitesse sur les trajets les plus rentables. Alitalia, qui a connu trois directeurs généraux en trois ans, est maintenant dirigé par Gabriele Del Torchio.

Alitalia a annoncé jeudi avoir accusé une perte nette de 294 millions d'euros au premier semestre, contre une perte nette de 201 millions d'euros au premier semestre 2012. Son chiffre d'affaires s'est établi sur la période à 1,62 milliard d'euros, contre 1,69 milliard d'euros un an plus tôt.

Les membres du conseil d'administration ont décidé jeudi, à l'issue d'un vote, de demander une aide supplémentaire aux actionnaires et créanciers du groupe. Les actionnaires examineront le 14 octobre des propositions visant à lancer une augmentation de capital d'au moins 100 millions d'euros ainsi qu'une demande d'aide supplémentaire de 55 millions d'euros destinée à compléter un prêt convertible.

Il ne sera toutefois pas aisé pour le groupe de faire accepter ses propositions. Air France-KLM s'y est opposé lors d'une réunion de son conseil d'administration jeudi, selon une personne au courant des délibérations. Bien qu'il soit considéré comme le partenaire le plus susceptible d'octroyer un prêt à la compagnie italienne, Air France-KLM est lui-même confronté à des difficultés financières.

Par ailleurs, certains actionnaires d'Alitalia auront du mal à réunir des fonds. Fire, deuxième actionnaire de la compagnie avec une participation de 10%, a vu ses investissements saisis par les autorités judiciaires en raison d'une enquête, indépendante d'Alitalia, tandis qu'au moins un autre actionnaire est en procédure de dépôt de bilan. Alitalia et Air France-KLM n'ont pas souhaité commenter.

Alitalia demandera également à ses créanciers un prêt supplémentaire de 300 millions d'euros, pour soutenir son plan de retour à la rentabilité en 2016. Dans un entretien publié jeudi par le quotidien Il Sole 24 Ore, le ministre italien de l'Industrie, Flavio Zanonato, a déclaré que le gouvernement travaillait à un prêt-relais avec les banques.

-Gilles Castonguay, Dow Jones Newswires

(Inti Landauro et Roberta Garofalo ont contribué à cet article)

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

September 27, 2013 02:57 ET (06:57 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-