BFM Patrimoine

Alibaba: à qui profite l'introduction en Bourse?

Jack Ma pourrait empocher plus de 800 millions de dollars avant impôt

Jack Ma pourrait empocher plus de 800 millions de dollars avant impôt - Andrew Burton - Getty Images - AFP

Le géant chinois du e-commerce a fait une entrée en fanfare à Wall Street, vendredi 19 septembre, avec une hausse de plus de 38%. Son entrée sur la cote va permettre à certains de ses actionnaires, dont son patron Jack Ma, d'empocher des millions voire des milliards de dollars.

C'est la conséquence logique de l'introduction en Bourse d'une grande société high-tech. Comme l'arrivée de Facebook sur le Nasdaq avait permis, en 2012, à Mark Zuckerberg de rentrer dans le top 30 des personnes les plus riches au monde, celle d'Alibaba fait également le bonheur de certains de ses actionnaires.

Notamment de son emblématique patron Jack Ma, l'homme le plus riche de Chine.

Vendredi 19 septembre, Alibaba a, pour son premier jour sur les marchés clôturé en hausse de 38% à 93,89 dollars. Selon Forbes le 18 septembre dernier, Jack Ma, le plus grande actionnaire individuel dans Alibaba, devait vendre 12,8 millions d'actions.

Au prix d'introduction (68 dollars par action), cette cession représenterait un montant de 867 millions de dollars avant impôts. Jack Ma conserve en outre 7,7% dans Alibaba, ce qui, avec la belle envolée du cours de Bourse, assure de belles plus-values latentes au patron de l'entreprise.

Toujours d'après Forbes Joseph Tsai, numéro deux d'Alibaba et bras droit de Jack Ma, est le second et seul membre de la direction de l'entreprise à avoir cédé un nombre significatifs de parts dans la société, avec une vente allant de 4,25 millions à 5,15 millions d'actions, qui pourrait lui permettre d'empocher jusqu'à 350 millions de dollars avant impôts.

L'opération à double tranchant pour Yahoo!

Outre les actionnaires individuels, Yahoo!, qui a décidé de vendre 140 millions de titres sur les 368 millions qu'elle possède dans Alibaba, va gagner jusqu'à 9,5 milliards de dollars et ne détiendrait ainsi plus qu'environ 15,2% du capital d'Alibaba. La plus-value est significative quand on sait qu'à l'origine Yahoo! n'avait investi qu'un milliard de dollars dans Yahoo!

Néanmoins cette opération est à double tranchant pour l'entreprise dirigée par Marissa Mayer, car comme l'explique Art Hogan de Wunderlich Securities, cité par l'AFP, "[le titre Yahoo!, ndlr] servait jusqu'à maintenant de porte d'entrée vers Alibaba. Maintenant on peut l'acheter directement".De plus, "il y a un peu d'inquiétudes sur ce que Yahoo! va faire maintenant avec cet argent", ajoute-t-il. Vendredi Yahoo! a clôturé dans le rouge, avec une baisse de 2,74%.

Enfin, le premier actionnaire d'Alibaba, le groupe japonais télécoms SoftBank a annoncé samedi qu'il pensait enregistré sur ses comptes semestriels un gains exceptionnel de 500 milliards de yens soit environ 3,5 milliards de yens, un montant qui n'est pas "définitivement arrêté". Ce gain comptable correspond en fait à la valorisation des 32% que détient l'entreprise nippone et qui a augmenté avec l'introduction en Bourse d'Alibaba.

Julien Marion