BFM Patrimoine

Airbus: Brégier assure aux salariés que rien ne changera en cas de fusion EADS/BAE

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le président-directeur général d'Airbus, Fabrice Brégier, a souligné jeudi que l'éventuel rapprochement entre la maison-mère de l'avionneur EADS (EAD.FR) et le britannique BAE Systems (BA.LN) n'aurait pas d'impact sur Airbus

PARIS (Dow Jones)--Le président-directeur général d'Airbus, Fabrice Brégier, a souligné jeudi que l'éventuel rapprochement entre la maison-mère de l'avionneur EADS (EAD.FR) et le britannique BAE Systems (BA.LN) n'aurait pas d'impact sur Airbus et ses salariés au quotidien.

Dans un communiqué, le dirigeant a précisé que "ni l'organisation, ni les produits, ni l'ingénierie, ni fabrication, ni les stratégies" ne seraient affectés par la possible fusion des deux géants de l'aéronautique et de la défense.

Fabrice Brégier a par ailleurs souligné qu'Airbus avait été détenu, jusqu'en 2006, par EADS (80%) et par BAE Systems (20%).

Mercredi soir, EADS et son homologue britannique BAE Systems ont confirmé qu'ils négociaient une fusion d'une valeur de 37,85 milliards d'euros qui donnerait naissance à un géant européen de la défense et de l'aviation civile.

D'après le projet de fusion, les actionnaires d'EADS détiendraient 60% de la nouvelle entité, tandis que les actionnaires de BAE Systems en posséderaient 40%.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; marion.issard@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

September 13, 2012 05:45 ET (09:45 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-