BFM Patrimoine

Air France-KLM: poursuite de la réduction des coûts en 2013.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Air France-KLM a essuyé une perte nette part du groupe de 1,19 milliard d'euros (-809 millions un an plus tôt), compte tenu notamment d'une provision de restructuration de 471 millions. Le résultat d'exploitation de la compag

(CercleFinance.com) - Air France-KLM a essuyé une perte nette part du groupe de 1,19 milliard d'euros (-809 millions un an plus tôt), compte tenu notamment d'une provision de restructuration de 471 millions.

Le résultat d'exploitation de la compagnie aérienne s'est élevé à -300 millions d'euros (-353 millions au 31 décembre 2011), mais le résultat d'exploitation ajusté ressort positif de 25 millions.

Le chiffre d'affaires total s'élève à 25,63 milliards d'euros (+5,2% après un effet de change favorable de 2,7%), tandis que les charges d`exploitation augmentent de 1,8% hors carburant, et de 4,9% après carburant et un effet de change défavorable de 3%.

Estimant que l'année 2013 s'ouvre dans un environnement incertain, Air France-KLM maintiendra un strict contrôle des capacités et des investissements, et son plan Transform 2015 va se déployer totalement. Dans ces conditions, il vise la poursuite de la réduction des coûts unitaires à change et prix du carburant constants et de la dette nette.

Jean-Cyril Spinetta, président d'Air France-KLM, a fait part des priorités de la compagnie pour 2013 au cours d'une conférence tenue pour la présentation des résultats annuels. 'Elles sont d'abord économiques', a-t-il indiqué. Elles concernent le contrôle des capacités, le contrôle des investissements et la réduction des coûts unitaires.

Ainsi, le groupe table sur une croissance des capacités 'passage' de 1,5% cette année. 'La discipline sur les capacités est celle de toute l'industrie', a précisé le président d'Air France-KLM.

Sur le volet du contrôle des investissements, il a assuré que cet effort ne pénalisera pas la compagnie car la flotte a largement été renouvelée. Une enveloppe d'1,2 milliard d'euros a été décidée pour cette année, 'dont 400 millions pour les nouveaux avions'.

Crédit Suisse a relevé son opinion sur Air France-KLM de 'sous-performance' à 'neutre', avec un objectif de cours rehaussé de 3,55 à 8,75 euros. Le broker indique que la compagnie aérienne doit connaître en 2013 son premier exercice bénéficiaire en trois ans, tout en précisant qu'il se montre 'quelque peu prudent' pour ce qui concerne 2014.

Il met en revanche en garde contre la possibilité de surcapacités qui pousseraient les prix à la baisse ou une concurrence accrue de la part d'easyJet.

S'il s'attend à une poursuite de la restructuration du transporteur, Crédit Suisse juge qu'au final la valorisation des titres est peu attractive à l'heure actuelle.

Le bureau d'analyses d'Oddo confirme sa recommandation à l'achat sur le titre Air France. L'objectif de cours a été relevé à 9,5 E.

' Avec des accords désormais négociés avec l'ensemble des catégories de personnel, le management a affiché sa confiance dans l'amélioration substantielle de la rentabilité du moyen-courrier en 2013 (+350 MEe), un redressement du cargo (+200 MEe) et la poursuite de la progression de la rentabilité du long-courrier ' indiquent les analystes de chez Oddo.

Les analystes estiment que le titre bénéficiera d'un bon newsflow en termes de trafic et de recette unitaire mais le prochain re-rating sera lié aux premiers signes clairs d'une accélération de la génération de cash flow opérationnel.

' Sur une base 2013, le titre se traite sur un VE/EBITDAR encore attractif de 4x contre 6.5x pour IAG et 3.5x pour Lufthansa ' précise les analystes d'Oddo.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance