BFM Patrimoine

Accor: faut-il attendre l'annonce d'une nouvelle stratégie ?

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Accor a fait part d'un chiffre d'affaires cumulé sur les neuf premiers mois de l'exercice en hausse de 2,5% en données comparables. Cette augmentation est notamment liée à la forte progression du chiffre d'affaires lié aux

(CercleFinance.com) - Accor a fait part d'un chiffre d'affaires cumulé sur les neuf premiers mois de l'exercice en hausse de 2,5% en données comparables. Cette augmentation est notamment liée à la forte progression du chiffre d'affaires lié aux redevances de management et franchise (+16,7%).

En données publiées, le chiffre d'affaires à fin septembre 2013 s'élève ainsi à 4.133 millions d'euros, en baisse de 1,6%. Accor a confirmé un objectif de résultat d'exploitation 2013 compris entre 510 et 530 millions d'euros.

Bryan Garnier a réitéré son opinion d'achat sur Accor et a fixé l'objectif de cours à 32 euros, après la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre. Le bureau d'études souligne qu'à périmètre et change constants, le chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2013 est en hausse de 3,8%, dans le haut de la fourchette du consensus.

En données comparables, la croissance des revenus trimestriels montre une légère accélération par rapport au deuxième trimestre, portée par une bonne saison estivale, notamment dans les régions du sud et un impact positif de la stratégie de développement d'IBIS. Les effets de change ont en revanche impacté négativement la croissance.

Bryan Garnier vise un objectif de résultat d'exploitation 2013 de 521 millions d'euros, un peu en-dessous du consensus de 527 millions.

Jefferies réitère sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 35 euros sur Accor avant la première sortie officielle du nouveau directeur général du groupe, Sébastien Bazin, le 27 novembre à l'occasion d'un rendez-vous les investisseurs.

Le broker américain pense que le nouveau patron du groupe hôtelier confirmera l'actuelle stratégie, basée sur une structure d'actifs allégée, mais qu'il pourrait également dévoiler de nouvelles pistes de réductions de coûts, voire donner quelques indications quant à de possibles redistributions aux actionnaires.

Le courtier - qui évoque un mieux au niveau de l'environnement macroéconomique - rappelle que les facturations se sont accrues de 53% en Europe sur les neuf premiers mois de l'année, un contexte qui a permis à Accor de réduire sa dette nette ajustée de 250 millions d'euros à la mi-octobre.

Nomura s'est de nouveau penché sur le dossier du groupe hôtelier français avant la journée investisseurs prévue le 27 novembre prochain. Les analystes conseillent de miser avec excès sur cet événement, qui ne devrait pas jouer le rôle de catalyseur pour le titre. Le conseil 'neutre' est maintenu, ainsi que l'objectif de cours de 25,4 euros.

Quelles annonces peut-on attendre de Sébastien Bazin, nouveau directeur général du groupe, en vue de journée de rencontre avec les investisseurs prévue mercredi prochain ?

Les analystes de Nomura misent sur l'annonce de nouvelles cessions de murs d'hôtels et sur une diminution des investissements de croissance et des acquisitions, ce qui devrait ouvrir la voie à davantage de retours pour les actionnaires. Le programme d'économies pourrait également être augmenté jusqu'à 150 millions d'euros environ.

Mais attention : le calendrier des cessions et du terme des baux fixes non rentables risque aussi d'être étendu jusqu'à fin 2016, ajoutent les analystes.

Par ailleurs, la dynamique du RevPAR (le revenu par chambre) du secteur hôtelier européen devrait continuer d'être bien orientée. Cependant, Nomura estime que les cours des valeurs du secteur intègrent déjà la perspective d'une hausse de 2 à 3% du RevPAR en 2014.

Enfin, l'action Accor se traite aussi sur la base d'un PER 204 de 21,6.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance