BFM Patrimoine

ABC arbitrage : Résultats 2013

BFM Patrimoine

Bonne résistance du groupeNouvelles ambitions 2016Le conseil d'administration d'ABC arbitrage s'est réuni le 13 mars 2014 sous la présidence de Dominique Ceolin pour arrêter les comptes consolidés de l'exercice 2013. Les données financières se

Bonne résistance du groupe
Nouvelles ambitions 2016

Le conseil d'administration d'ABC arbitrage s'est réuni le 13 mars 2014 sous la présidence de Dominique Ceolin pour arrêter les comptes consolidés de l'exercice 2013. Les données financières se caractérisent comme suit :

31/12/2013 IFRS
31/12/2012 IFRS
Evolution
Produit de l'activité courante *
28,8 MEUR
53,0 MEUR
- 46%
Résultat net avant impôts
14,3 MEUR
35,9 MEUR
- 60%
Résultat net part du groupe
10,1 MEUR
24,3 MEUR
- 59%
Bénéfice net par action (BNPA)
0,19 EUR
0,47 EUR
- 60%

* Gains nets sur instruments financiers évalués en juste valeur par résultat (28,6MEUR) + coût du risque (0,2MEUR)

Activité

En application des normes IFRS, le résultat net consolidé comptable s'établit à 10,1 MEUR au 31/12/2013. Ce résultat intègre la variation de l'écart de valorisation du portefeuille titres entre les normes françaises et les normes IFRS qui pèse négativement sur le produit d'activité courante consolidé à hauteur de 8,9 MEUR ; cet écart technique se résorbe avec la fin des opérations d'arbitrage concernées. Hors variation de cet écart de valorisation prévu par la norme IAS 39, le groupe ABC arbitrage enregistre en 2013 un produit d'activité courante en repli de seulement 12% sur un an, ce qui constitue une bonne performance dans le contexte de marché à nouveau dégradé pour les stratégies du groupe.

L'intervention massive des banques centrales a modifié structurellement les comportements de marché et les profils de risque rendant plus complexe l'appréciation des opérations. Se sont ajoutées à ces éléments une pression fiscale accentuée et des exigences réglementaires nécessitant des adaptations permanentes pour compenser les manques à gagner significatifs induits.

L'activité de gestion pour compte de tiers a généré des commissions en repli de 22% soit 4,8 MEUR sur 2013. Les encours sous gestion s'établissent au 01/03/2014 à 253 MEUR.

Face à la mutation profonde des marchés, le groupe a posé en 2013 les fondations d'un nouveau plan de développement, Ambition 2016, qui vise à réaliser 90 millions d'euros de résultats nets cumulés sur les exercices 2014 à 2016 inclus. Ce plan va se décliner autour de 4 axes :

- Recrutement : intégrer une dizaine de nouveaux collaborateurs, principalement des ingénieurs recherche quantitative et des développeurs informatiques, débutants ou plus expérimentés.

- Développement géographique : s'internationaliser, afin de maintenir le niveau de compétitivité du groupe et répondre tant aux exigences des partenaires financiers qu'aux contraintes réglementaires. Dans cette perspective, la société Quartys a été créée en décembre 2013 en Irlande. Un projet à Singapour devrait également être finalisé en 2014.

- Innovation : poursuivre les investissements pour accompagner le développement systématique du savoir-faire du groupe.

- Gestion pour compte de tiers : développer le catalogue des fonds d'investissement diversifiés et revenir à 400 MEUR sous gestion.

Le groupe anticipe pour 2014 une hausse des coûts fixes portant principalement sur l'ajustement nécessaire des rémunérations afin de rester un employeur compétitif et sur la mise en oeuvre de ce nouveau plan.

Politique de distribution

Le conseil d'administration proposera aux actionnaires réunis en assemblée générale le 23 mai 2014, la distribution d'un dividende 2013 de 0,20 EUR par action, réinvestissable pour tout ou partie en actions. Ce dividende, dont le calendrier et les modalités de versement seront précisés ultérieurement, s'ajoute à la distribution de 0,20 EUR de décembre 2013. Si cette proposition est votée par l'assemblée générale, le montant des distributions 2013 s'élèvera donc à 0,40 EUR par action, soit un rendement de 8,5% sur la base du cours du titre au 31/12/2013.

Perspectives

Le rythme d'activité du 1er trimestre 2014 s'annonce en progression sensible face à la même période 2013, notamment grâce à la montée en puissance de nouvelles stratégies et à la reprise ponctuelle de la volatilité fin janvier, début févier.

La mise en oeuvre du plan Ambition 2016 a pour objectif d'inscrire le groupe dans une nouvelle dynamique adaptée à ce paradigme de marché. "Sans nous affranchir totalement de la conjoncture, le plan Ambition 2016 doit nous permettre de tirer pleinement profit des opportunités à venir. Le groupe entend ainsi conforter son positionnement d'acteur de référence de la gestion alternative, reconnu pour la qualité de ses performances, privilégiant la rentabilité et la création de valeur", conclut Dominique Ceolin, président du groupe ABC arbitrage.

Retrouvez l'interview vidéo de Dominique CEOLIN, Président-directeur général d'ABC arbitrage, commentant ces résultats en ligne sur le site http://www.abc-arbitrage.com/, en page d'accueil et dans les rubriques Finance et Presse/Médiathèque.

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/143349/R/1768958/601444.pdf

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1768958]

ABC arbitrage : résultats 2013

Thomson Reuters ONE