BFM Patrimoine

Logement: la FFB préconise une "carotte fiscale"

Jacques Chanut était l'invité de BFM Business ce 21 août

Jacques Chanut était l'invité de BFM Business ce 21 août - BFM Business

Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment, était l'invité de BFM Business ce 21 août. Il veut que le gouvernement redonne confiance à ce marché.

Le secteur du bâtiment pourrait-il être relancé par une "carotte fiscale"? C'est en tout cas ce qu'a annoncé Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment ce 21 août sur BFM Business.

"Il manque une carotte fiscale" et "on n'évitera pas des mesures fiscales fortes pour redonner confiance à ce marché", a-t-il précisé. "Il faut un choc suffisamment fort pour que la psychologie se débloque", a-t-il ajouté, autrement dit, pour redonner confiance dans ce marché.

Parmi les "mesures qu'il faut annoncer dans le mois qui vient", il préconise une mesure de "solidarité intergénérationnelle" afin de donner la possibilité d'acheter et louer entre ascendants et descendants.

Selon lui, le secteur de la construction, constitué de nombreuses microentreprises, concentre à lui seul un tiers des défaillances de sociétés.

Plan de relance

"Pour arriver aux 500.000 logements (construits par an, ndlr) promis par François Hollande, il faut faire 130.000 primo-accédants par an", alors qu'"il y en a eu 37.000 l'année dernière", a observé Jacques Chanut. Ce n'est "pas un problème de taux (d'emprunt) mais un problème d'apport", a-t-il expliqué.

L'accession à la propriété souffre à l'heure actuelle, dans un contexte de conjoncture économique plus que morose et de chômage en hausse.

Le président François Hollande a annoncé mercredi avoir demandé au gouvernement de préparer un nouveau "plan de relance" du secteur du logement, qui "touchera à la fiscalité, aux procédures et aux financements", dans un entretien accordé au journal Le Monde.

D. L. avec AFP