BFM Patrimoine

Les Français ont puisé largement dans leur épargne en octobre

Les retraits ont été supérieurs aux dépôts sur le livret A pour le sixième mois consécutif en octobre.

Les retraits ont été supérieurs aux dépôts sur le livret A pour le sixième mois consécutif en octobre. - Mychele Daniau - AFP

Pour le sixième mois d'affilée, les détenteurs d'un livret A ont davantage dépensé les sous qui se trouvaient dessus qu'ils n'y ont déposé de fonds, selon les données publiées par la Caisse des dépôts ce 21 novembre.

Les Français ont moins épargné que dépensé pour le sixième mois consécutif. En octobre, la différence entre les retraits et les dépôts sur le livret A s'est élevé à - 2,93 milliards d'euros, selon des données publiées vendredi par la Caisse des dépôts.

Sur les dix premiers mois de l'année, c'est 4,59 milliards d'euros qui ont été retirés sur ce produit d'épargne parmi les préférés des Français. Cela fait plusieurs mois qu'il est à la peine, à cause notamment d'un taux de rémunération historiquement bas, à 1% depuis le 1er août en raison de la faiblesse de l'inflation. En septembre, déjà, le montant des retraits avait surpassé celui des dépôts de 2,37 milliards d'euros.

Une augmentation exceptionnelle ces dernières années

Les mois de septembre, octobre et novembre sont traditionnellement souvent difficiles pour ce livret, les épargnants sollicitant leurs économies pour faire face aux dépenses de rentrée scolaire et au paiement des impôts. L'an dernier à la même période, le livret A enregistrait également une collecte négative de -1,44 milliard d'euros.

Le Livret de développement durable, dont le taux est également fixé à 1%, n'a pas échappé à la désaffection des épargnants en octobre et les retraits ont été supérieurs aux dépôts, à hauteur de 880 millions d'euros. Sa collecte depuis le début de l'année passe dans le rouge ce mois-ci, à -10 millions d'euros.

La Caisse a toutefois nuancé la décollecte de ces produits d'épargne en précisant dans son communiqué que "les encours du Livret A et du LDD ont connu ces dernières années une augmentation exceptionnelle, avec une collecte cumulée en 2012 et 2013 de 67 milliards d'euros, notamment liée au relèvement des plafonds."

L'institution précise que les 4,6 milliards de décollecte enregistrés cette année ne représentent que 7% des sommes engrangées ces deux dernières années. Au total, 362,6 milliards d'euros étaient déposés fin octobre sur les deux produits de placement dont les encours permettent notamment de financer le logement social en France. 

N.G. avec AFP