BFM Patrimoine

Le Livret A enregistre une collecte en hausse en avril

Le Livret A a connu un bon mois d'avril.

Le Livret A a connu un bon mois d'avril. - -

Le placement phare des Français a collecté 3,05 milliards d'euros au mois d'avril, selon les chiffres de la Caisse des dépôts, publiés ce mercredi 22 mai. Les épargnants continuent de le privilégier malgré une probable nouvelle baisse de sa rémunération.

Le mois d'avril a été plutôt bon pour le livret A. Le placement phare des Français a enregistré une collecte nette (versements diminués des retraits) de 3,05 milliards d'euros, soit une hausse de 20,5% par rapport au même mois de 2012, selon des chiffres publiés, ce mercredi 22 mai par la Caisse des dépôts.

Cette collecte est l'une des meilleures enregistrées par le placement. Depuis janvier 2012, seuls les mois d'octobre 2012 (7,35 milliards d'euros) et de janvier 2013 (8,21 milliards d'euros) ont fait mieux. Ce dernier mois, qui avait établi un record, permet au Livret A d'afficher une collecte nette de 14,59 milliards d'euros depuis le début de l'année.

Par ailleurs, la collecte cumulée avec le Livret de Développement Durable (LDD), autre grand produit d'épargne défiscalisé, a atteint 4,60 milliards d’euros au mois d'avril et 20,66 milliards depuis le début de l'année.

Vers une baisse du taux en août?

Le placement garde donc son attractivité auprès des Français, malgré une probable nouvelle baisse de sa rémunération au mois d'août, comme l'expliquaient Les Echos, le 24 avril.

La raison n'a rien de surprenante. Chaque année, à la même époque, la Banque de France suggère au gouvernement de revoir le taux de rémunération en fonction de l'inflation (0,7% au mois d'avril, selon l'Insee) et de l'évolution des taux courts.

Si l'on suit les prévisions des conjoncturistes, le taux "normal" du Livret A devrait donc passer sous les 1,50% cet été, voire descendre à 1,25%.

Néanmois Bercy a son mot à dire. Comme l’expliquait Pierre Moscovici aux Echos le 4 janvier dernier, "les Français comprendraient mal qu'il y ait une baisse trop importante du taux" du livret A. De fait, la rémunération avait été fixée par le gouvernement à 1,75% en février, lors du précédent abaissement.

Le ministre avait donc arbitré en fixant un taux indépendant de la formule de calcul qui aurait été de 1,50%. Même si Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, avait annoncé qu’il préférait garder la formule, afin de ne pas brider le financement de l’économie.

Julien Marion