BFM Patrimoine

Renouveler son passeport devient plus simple

L'achat en ligne du timbre fiscal pour les passeports n'est qu'une étape vers le 100%  dématérialisé.

L'achat en ligne du timbre fiscal pour les passeports n'est qu'une étape vers le 100% dématérialisé. - Philippe Huguen - AFP

Il n'est plus nécessaire de se rendre chez son buraliste pour acheter les timbres fiscaux qui doivent figurer sur tous les passeports. Ils s'achètent désormais en ligne. A terme, tous les timbres fiscaux seront dématérialisés.

On ne le refait que tous les 10 ans… mais pourtant la lourdeur des formalités administratives pour renouveler son passeport fait redouter l'arrivée de son échéance. L'Etat a décidé de faciliter cette opération avec une réforme qui peut sembler anodine mais qui n'allait pas de soi. A compter de ce lundi 2 mars, il n'est plus nécessaire de se rendre chez un buraliste pour acheter les timbre fiscaux nécessaires à l'établissement de ce sésame: 86 euros pour une personne majeure ( 42 euros pour les 18-15 ans, 17 euros pour les moins de 15 ans).

Il suffit désormais de se connecter sur le site Timbres.impots.gouv.fr pour l'acheter. Une fois la transaction effectuée par carte bancaire, un mail ou un SMS est envoyé : il contient les références du timbre électronique, soit sous forme de flashcode ou d'un numéro à 16 chiffres. Ces informations seront à présenter lors du dépôt du dossier de demande de passeport en mairie ou bien en préfecture pour les Parisiens.

Une manne annuelle de 250 millions 

Sur les 3 millions de Français qui renouvellement leur passeport chaque année, Bercy compte bien que, d'ici quelque mois le temps, le service sera suffisamment connu pour que la moitié d'entre eux optent pour le timbre dématérialisé. La version papier devrait elle perdurer jusqu'en 2017-2018. Car il faudra s'y faire, le gouvernement mise sur la dématérialisation dans le cadre de son action sur la modernisation de l'action publique.

Si les usagers y gagnent en facilité pour accomplir les formalités administratives, c'est aussi une source d'économie pour Bercy qui mobilise moins d'agents pour le traitement de la paperasse et n'est plus obligé d'acheter du papier et de supporter les frais d'impression et de distribution des timbres. A terme tous les timbres fiscaux, qui représentent chaque année un montant de 250 millions d'euros, seront vendus sur le site. Les buralistes agrées se verront dotés d'un équipement pour continuer à délivrer des timbres dématérialisés. Ils sont ainsi assurés de conserver une partie de cette source de revenus. Ils perçoivent 5% du montant de chaque timbre vendu.

C.C.