BFM Patrimoine

Transformer les bureaux en logements: une fausse bonne idée

Rénover des immeubles de bureaux coûte trop cher

Rénover des immeubles de bureaux coûte trop cher - -

5 millions de mètres carrés de bureaux vacants auraient dû être transformés en habitation selon les souhaits de l'exécutif. On est loin du compte car cela revient à 30% plus cher que de construire du neuf.

Après le logement, l'immobilier de bureaux. Cushman & Wakefield dévoilera, ce jeudi 9 janvier, ses tous derniers chiffres. Un marché sur lequel il y a trop d'offres contrairement au résidentiel. D'où l'idée du gouvernement: transformer les bureaux vides en logements. Une idée qui ne prend pas.

Le gouvernement comptait sur cette mesure pour booster l'offre de logements. Il a même fait sauter quelques verrous législatifs pour enclencher plus rapidement la dynamique, et transformer les 5 millions de mètres carrés de bureaux vacants en habitation.

Remettre aux normes les immeubles de bureaux

Tout le problème, c'est qu'économiquement, cela ne tient pas. Ces bureaux inoccupés sont le plus souvent situés dans des immeubles hors normes et loin de tous transports, explique un spécialiste. Et c'est sans compter toutes les difficultés qu'il faut résoudre pour en faire des logements: manque de fenêtres, problème de tuyauterie...

Au final, rénover revient, en moyenne, de 20 à 30% plus cher que de construire du neuf. En clair, les promoteurs n'ont absolument aucun intérêt à se lancer de ce type d'opération. Résultat, à Paris, quelques centaines de bureaux seulement ont été transformés en logements l'an dernier. Le pari est en réalité impossible à relever. Sauf à coup de subventions !

Caroline Morisseau