BFM Patrimoine

Quand financer le cinéma permet de faire baisser ses impôts

Les Sofica ou l'investissement PME cinéma permettent de réduire ses impôts

Les Sofica ou l'investissement PME cinéma permettent de réduire ses impôts - -

Investir dans le cinéma n'est pas qu'une histoire de passion. C'est aussi un moyen, via les Sofica et la PME cinéma, de réduire ses impôts.

L'effet Cannes va-t-il doper les investissements dans le cinéma? Pas forcément, selon Pascale Pellarin, responsable ingénierie patrimoniale chez Palatine. "Mais l'effet déclaration d'impôt, peut-être" s'amuse-t-elle.

Sur BFM Business cette semaine, elle a ainsi mis en lumière l'investissement dans la PME cinéma. Cet investissement permet jusqu'à 45.000 euros de réduction d'ISF chaque année. "Il s'agit d'un investissement qui laisse plus de latitude que les Sofica".

Un modèle plus sécurisant

En effet, les Sofica (Sociétés pour le financement de l'industrie cinématographique et audiovisuelle) obligent à investir dans un certain type d'œuvres, "qui n'arriveraient pas à être financées autrement".

Pour la PME cinéma, "il y a une grosse part en partenariat avec les majors. Ce qui donne un modèle économique plus sécurisant", explique-t-elle.

Les Sofica, elles, permettent de réduire son impôt sur le revenu dans la limite de 30% des sommes versées. Ces fonds sont retenus dans la double limite de 25 % du revenu net global et de 18.000 euros, soit une réduction d'impôt maximale de 5.400 euros.

A LIRE AUSSI:

>> Les tops et les flops du cinéma français en 2012

>> NOTRE DOSSIER Festival de Cannes

BFM Business.com