BFM Patrimoine

Prix immobiliers: cette ville britannique qui bat des records depuis 2008

Entre les seules années 2014 et 2015, les prix de l'immobilier à Cambridge ont augmenté de 10,7%, selon The Telegraph.

Entre les seules années 2014 et 2015, les prix de l'immobilier à Cambridge ont augmenté de 10,7%, selon The Telegraph. - Leon Neal - AFP

Et non, ce n'est pas à Londres que les prix des logements ont le plus flambé au Royaume-Uni. En tout cas depuis la crise immobilière de 2008.

Il n'y a pas qu'à Londres que les prix immobiliers crèvent les plafonds. Cambridge, ville située au nord-est de la capitale britannique où, outre la prestigieuse université, on trouve une qualité de vie exceptionnelle, de beaux bâtiments anciens et des start-up de pointe, jouit elle aussi d'une forte attractivité qui ne se dément pas depuis des années.

Entre les seules années 2014 et 2015, les prix y ont augmenté de 10,7% d'après The Telegraph, pour 388.400 livres sterling en moyenne (555.000 euros environ) par logement, citant l'indice de prix Hometrack.uk. Un taux de croissance moins élevé que Londres (+12%), qui domine de loin le tableau (448.200 livres par logement), ou encore que l'autre grande ville universitaire britannique, Oxford (+12,8%, 378.800 livres).

Prix en hausse de 44,7% depuis 2008

Néanmoins, c'est bien Cambridge qui montre la plus forte progression depuis la crise immobilière de 2008: +44,7%, rapporte le quotidien britannique. Soit 0,3 point de plus que Londres. Même si on y gagne moins que dans la capitale britannique (37.900 euros par an vs 46.650 euros en moyenne), "Cambridge a acquis petit à petit la réputation de ville la moins abordable pour acheter une maison", précise le quotidien.

De quoi séduire les riches investisseurs... Cliquez ici pour lire la suite

Léo Monégier