BFM Patrimoine

Pourquoi la maison du "Silence des agneaux" ne trouve pas preneur

L'acteur britannique Anthony Hopkins s'est vu décerner un Oscar grâce à son interprétation du terrifiant Hannibal Lecter dans "Le Silence des agneaux", de Jonathan Demme.

L'acteur britannique Anthony Hopkins s'est vu décerner un Oscar grâce à son interprétation du terrifiant Hannibal Lecter dans "Le Silence des agneaux", de Jonathan Demme. - Joe Klamar - AFP

Les actuels propriétaires peinent à revendre leur bien, devenu mythique depuis la sortie du film au début des années 90. Ce qui est d'autant plus regrettable que le prix de cette "villa de charme", comme la décrit l'annonce immobilière, ne cesse de baisser au fil des mois.

25 ans après la sortie du film, l’ombre de Buffalo Bill plane toujours. Depuis cet été, la maison qui a servi de lieu de torture au tueur en série est à vendre, mais personne n’en veut. Pourtant, la demeure au style victorien suscite l’intérêt de nombreux acquéreurs potentiels. Au point qu’elle était l’année dernière la 2e annonce immobilière la plus consultée sur le site Realtor.com, affirment plusieurs journaux anglo-saxons.

Il faut dire qu’au-delà de l’effet médiatique dont bénéficie cette mythique propriété de Pennsylvanie (États-Unis), le prix est particulièrement attractif. Mise sur le marché en août dernier à 300.000 dollars (275.000 euros), elle est proposée aujourd’hui à moins de 250.000 dollars (230.000 euros). Plutôt abordable donc, même pour des particuliers aux revenus modestes.

Un lieu qui ne fait pas franchement rêver

Sauf que la bâtisse de 217 m² n’est pas idéalement située, comme le rappelle un expert immobilier cité par la presse locale. C’est en effet dans le petit village de Layton (moins de 50 habitants), situé à environ une heure de Pittsburgh, que Scott et Barbara Lloyd, les actuels propriétaires, avaient élu domicile il y a de cela 40 ans. Un lieu assez isolé, qui ne fait donc pas franchement rêver.

Voyons si cette maison construite au début du XIXe siècle, et qui a depuis fait le tour du monde, a au moins de quoi séduire. L’annonce décrit de son côté une "villa de charme et de grâce", avec 4 chambres et une salle de bain. La propriété comprend également un garage, une piscine et se situe près d'une rivière. Pas si mal, mais insuffisant pour trouver un acquéreur.

>> Visite guidée du pavillon de l'horreur

Julien Mouret