BFM Patrimoine

Plus-values immobilières: abattement exceptionnel de 25%

Bernard Cazeneuve a annoncé un abattement exceptionnel sur les cessions de résidences secondaires

Bernard Cazeneuve a annoncé un abattement exceptionnel sur les cessions de résidences secondaires - -

Dans le cadre de la réforme de l'impôt sur les plus-values immobilières sur les résidences secondaires, Bernard Cazeneuve a annoncé, ce jeudi 18 juillet, un abattement exceptionnel de 25%. Cela vaudra pour les cessions réalisées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014.

Le gouvernement souffle le chaud et le froid sur le marché immobilier. Alors que Jean-Marc Ayrault annonçait il y a deux jours une augmentation des droits de mutation, Bernard Cazeneuve a déclaré, ce jeudi 18 juillet, la mise en place d'un abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières.

François Hollande avait déjà évoqué cette idée mi-juin lors d'une intervention télévisée. Le ministre du Budget, lui, dévoile le taux. " Dans le cadre de la réforme de l'impôt sur les plus-values immobilières sur les résidences secondaires, un abattement exceptionnel supplémentaire de 25% s'appliquera aux cessions réalisées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014" a-t-il annoncé au Sénat.

Durée minimale de détention abaissé

Par ailleurs, dès le 1er septembre, la durée minimale de détention d'une résidence secondaire au terme de laquelle elle est exonérée d'impôts au moment de sa cession, sera abaissée à 22 ans contre 30 ans à l'heure actuelle, a-t-il précisé.

Cette réforme vient mettre fin aux effets pervers du système en vigueur, instauré en 2011, qui incitait les propriétaires à attendre avant de mettre leurs biens sur le marché pour des motifs fiscaux.

Les effets économiques de cette décision se sont en effet avérés très négatifs, avec une baisse du volume des transactions, comme des travaux qui accompagnent généralement le changement de propriétaire.

Diane Lacaze