BFM Patrimoine

Louer une oeuvre d'art plutôt que l'acheter

Des sites internet permettent de louer des oeuvres d'art.

Des sites internet permettent de louer des oeuvres d'art. - -

GERER SON PATRIMOINE – Pour une somme modeste et sans connaissance particulière, il est possible de découvrir les artistes de demain sans acheter leur création. BFM Business vous explique comment louer des œuvres d'art.

C'est le printemps, il fait beau, les arbres sont en fleurs, la grisaille de l'hiver s'en est allée… Vous avez envie de couleurs. Et si vous changiez la décoration chez vous?

Evidemment, acheter des œuvres d'art demande non seulement un certain budget, mais également des connaissances pointues pour que l'investissement soit rentable. Si vous ne possédez ni l'un ni l'autre, pas de panique. Il suffit de louer!

Un dispositif destiné aux particuliers...

Pour les particuliers, rien de plus simple. De nombreux sites de location d'art existent avec des formules différentes. En fonction du prix, le particulier bénéficiera de conseil d'un particulier pour le choix de l'œuvre, du transport, de l'encadrement de la pose, ainsi que d'une assurance. La durée de détention dépend également de la formule choisie. Elles peuvent passer d'une dizaine d'euros par mois à quelques centaines.

La plupart du temps, il est ensuite possible d'acheter l'œuvre d'art, si le particulier a un coup de cœur. Et la fiscalité est avantageuse. Tout d'abord, les œuvres d'art ne sont pas soumises à l'ISF. De plus, lors de la revente, la taxe forfaitaire sur le prix de vente est de 6% plus 0,5% de Crds, si le propriétaire ne peut pas justifier de la date d'acquisition de l'œuvre.

Si le propriétaire le peut, il bénéficiera alors d'un abattement de 5% pour la durée de détention à partir de la 2ème année. Le bien est totalement exonéré au bout de 22 ans. La plus-value imposable est taxée à 19 %, plus 15,5 % de prélèvements sociaux, soit 34,5 %.

... qui peut intéresser les entreprises

Pour les entreprises ou les professions libérales, la location d'œuvres d'art peut également s'avérer intéressante. Cela leur permet, tout d'abord, de se faire une bonne image et de promouvoir l'art.

Mais surtout, si l'œuvre d'art est exposée dans un lieu accessible à l'ensemble du public de l'entreprise, le loyer, considéré alors comme une charge d'exploitation, est entièrement déductible de l'assiette imposable.

L'entreprise peut aussi se porter acquéreuse de l'œuvre d'art. Et selon l'article 238 Bis AB du Code général des impôts: "les entreprises qui achètent, à compter du 1er janvier 2002, des œuvres originales d'artistes vivants et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition".

Diane Lacaze