BFM Patrimoine

"Les locataires disent aux maires de continuer à bâtir", Hervé Legros (Alila Promoteur)

Avec d'un côté des Français qui souhaitent voir construire davantage de logements sociaux et de l'autre les municipalités qui font de la résistance, la politique du "logement pour tous" peine à se déployer.

Déployer des dispositifs pour augmenter la construction de logements à Paris et favoriser l'émergence de formes d'habitat innovantes. Voilà ce qui définit le pacte que constitue "Le logement pour tous". Une ambition dont Hervé Legros, président et fondateur d’Alila Promoteur, un spécialiste du logement aidé, a largement pris la mesure.

Invité sur le plateau de Good Morning Business ce mardi 24 septembre, Hervé Legros a tenu à rappeler qu'"aujourd'hui malheureusement, on a une vraie crise du logement dans notre pays. Il y a une politique du logement depuis 30 ans qui ne fonctionne pas. Et, à l'aube des futures municipales, il y a un cri d'alarme qui a été donné par un sondage qu'on a lancé avec Elabe donnant la parole aux locataires", détaille-t-il. Pour rappel, aujourd'hui en France, 80% des Français se révèlent en principe éligibles au logement social et intermédiaire.

La volonté des maires en question

Or, le souci tient au fait que si les Français aspirent dans leur grande majorité à accompagner cette politique visant à construire davantage de logements sociaux et intermédiaires, ils se heurtent selon le patron d'Alila Promoteur à une problématique d'envergure: la volonté des maires.

"Aujourd'hui ils (les maires, NDLR) pensent l'inverse", pointe le président d’Alila Promoteur. Pour quelle raison? "Parce qu'on pense aujourd'hui que ce n'est pas politiquement correct de construire un immeuble à côté de chez soi." Mais Hervé Legros en a la conviction: "Aujourd'hui, il est possible de construire mieux et plus. Arrêtons aujourd'hui de pouvoir stigmatiser et faire de la politique en pensant que les idées sont toutes conçues et toutes faites. Aujourd'hui, ce sondage prouve une chose, c'est que les locataires disent aux maires 'continuez de bâtir' (…) Avec la crise du logement qu'on connaît aujourd'hui, il faut bâtir plus et mieux".

Julie Cohen-Heurton