BFM Patrimoine

La propriété du rappeur Drake mise en vente à son insu

La résidence du chanteur s'est retrouvée sur plusieurs sites d'annonces immobilières, sans son accord. Le plaisantin à l'origine de cette mauvaise blague a reconnu les faits.

Drake a déchanté. Sa maison de Los Angeles s'est retrouvée pendant quelques heures sur plusieurs sites d'annonces immobilières, sans l'accord du rappeur canadien qui n'a jamais eu l'intention de la vendre. L'immense propriété de plus d'un hectare située dans le prestigieux quartier de Hidden Hills à Los Angeles a été vue une première fois sur le portail Zillow au prix de 9,5 millions de dollars (8,8 millions d'euros), ce qui n'a pas échappé à Alexei Pavlov, agent immobilier.

Il faut dire que la demeure, d'une surface habitable de 1.200 m², ne passe pas inaperçue. Elle comprend notamment 6 chambres, 10 salles de bain, une salle de cinéma de 25 places, un court de tennis mais surtout, une grotte qui rappelle celle du manoir Playboy.

Flairant la bonne affaire, Alexei Pavlov a immédiatement contacté l'auteur de l'annonce qui s'est présenté comme le manager de Drake, lui proposant de se charger lui-même de la vente en relevant le prix du bien à 20 millions de dollars (18,6 millions d'euros).

L'annonce publiée "par accident"

Le professionnel a expliqué au Global Mansion qu'il lui avait ensuite envoyé par mail un mandat afin d'officialiser le contrat. Celui-ci lui a été retourné signé de la main de Aubrey Drake Graham, qui est le vrai nom de la star, dont le dernier album "Views" s'est vendu à plus d’un million d’exemplaires la semaine de sa sortie en avril 2016.

C'est là que les choses se sont corsées. Par précaution, Alexei Pavlov demande à son contact de lui fournir un certain nombre de pièces (photos, documents contractuels etc.) afin de finaliser le dossier. Mais sans attendre ces éléments, le courtier diffuse l'annonce en ligne, "par accident", admet-il.

Depuis, l'annonce a été supprimée et le supposé "manager" de Drake a reconnu être à l'origine de la mauvaise blague, rapporte TMZ. De son côté, le courtier a laissé entendre qu'il n'allait pas en rester là, tandis que le porte-parole du chanteur n'a pas souhaité commenter l'affaire.

Drake, qui a soufflé en octobre dernier sa 30e bougie, a déboursé quelque 8 millions de dollars pour ce domaine qu'il a acquis en 2012, et que BFM Business vous propose de découvrir en vidéo.

Julien Mouret