BFM Patrimoine

Immobilier: les banques dans le collimateur des Français

Le marché immobilier est toujours en proie à de sérieuses difficultés.

Le marché immobilier est toujours en proie à de sérieuses difficultés. - Lionel Bonaventure - AFP

Selon un sondage publié vendredi 5 septembre pour le réseau immobilier Orpi, 49% des Français jugent les établissements bancaires en grande partie responsables de l'état du marché.

Face à l'immobilisme du marché immobilier, le coupable semble tout trouvé. Les Français jugent ainsi les banques "de plus en plus exigeantes et sélectives dans l'attribution de crédits", selon un sondage publié vendredi 5 septembre.

Pour les personnes interrogées, les établissements bancaires sont de loin "l'acteur qui a le plus d'influence" sur le marché de l'immobilier: elles sont citées à 49%, loin devant le gouvernement (15%), les agents immobiliers (15%), les acheteurs (14%) et les vendeurs (7%), dans cette enquête Ipsos pour le réseau immobilier Orpi.

Et près d'un Français sur deux (45%) les juge "les mieux positionnées pour débloquer le marché", là encore loin devant le gouvernement (34%) ou les vendeurs (9%).
Le tout alors que les taux d'intérêt des crédits immobiliers sont tombés à 2,68% en moyenne au mois d'août, soit leur plus bas niveau depuis quelque 70 ans.

Les Français réclament "plus de souplesse"

Pour débloquer le marché immobilier, près d'un Français sur trois (32%) préconise le retour à "plus de souplesse dans les conditions d'accès au crédit", devant une amélioration des aides aux ménages accédant à la propriété (26%) ex aequo avec une politique fiscale plus favorable (26%).

Selon l'enquête, 6 Français sur 10 jugent par ailleurs les honoraires des agents immobiliers "trop élevés".

Ce sondage a été réalisé sur internet du 18 au 22 juillet, auprès d'un échantillon de 2.012 personnes, représentatif de la population française.

Y.D. avec AFP