BFM Patrimoine

Immobilier de luxe: près de 80% des clients maintiennent leurs projets

Sur le marché de l'immobilier de luxe, une grande majorité des futurs acquéreurs (76%) ne remettent pas en cause leur projet malgré les attentats à Paris.

Sur le marché de l'immobilier de luxe, une grande majorité des futurs acquéreurs (76%) ne remettent pas en cause leur projet malgré les attentats à Paris. - Patrick Kovarik - AFP

Affectés par les événements du 13 novembre, deux investisseurs sur dix ont reporté leur projet d'acquisition dans l'immobilier de prestige, révèle le dernier observatoire Logic-Immo. Il leur faudra un peu de temps pour "oublier"... et revenir sur le marché.

Dans l'immobilier de luxe, une grande majorité des futurs acquéreurs (76%) ne remettent pas en cause leur projet malgré les attentats à Paris. C'est ce qui ressort du Baromètre Lux-Résidence.com mené par Logic-immo.com en partenariat avec BFM Business. Seuls 21% des futurs acheteurs interrogés affirment que les attaques du 13 novembre ont eu un impact sur leur projet d’achat.

Pour l’immense majorité des personnes interrogées donc, pas question de revoir leur plan. Principale raison mise en avant par les investisseurs: la France reste un marché opportun pour investir dans l’immobilier de prestige.

Une semaine après les événements, on avait pourtant interrogé les agences spécialisées et beaucoup d’entre elles témoignaient d’un réel impact. Alors pourquoi un tel décalage? L’explication relève tout simplement de la nationalité des clients du marché haut de gamme. Ceux qui ont fait défaut auprès des agences sont pour la plupart étrangers.

Crainte de nouvelles répliques

Les jours qui ont suivi les attaques semblent avoir été déterminants aux yeux des clients étrangers, jugeant plus prudents de reporter leur voyage en France. Les répondants de l'observatoire Logic-immo.com représentent avant tout des acheteurs français qui possèdent, au passage, une connaissance sans doute plus fine du marché local avec une estimation plus précise de sa valeur en dépit du risque terroriste.

À noter également qu’une grande partie des acheteurs pour qui les attentats n’ont eu aucun impact précisent... Lire la suite sur Lavieimmo.com

Marie Coeurderoy