BFM Patrimoine

Immobilier de luxe: les attentats de Paris n'ont pas refroidi les étrangers

Les transactions ont bondi l'an dernier dans l'immobilier de prestige, selon Sotheby's International Realty. En cause: des "ajustements de prix" à la baisse, jusqu'à -20%.

Les transactions ont bondi l'an dernier dans l'immobilier de prestige, selon Sotheby's International Realty. En cause: des "ajustements de prix" à la baisse, jusqu'à -20%. - BORIS HORVAT - AFP

Le marché immobilier de prestige repart de l'avant après quelques années difficiles. La clientèle étrangère revient en force sur ce marché, et c'est Paris qui, en France, profite le plus de ce retour à meilleure fortune.

Si la fin de l'année 2015 a été particulièrement difficile pour de nombreux acteurs du tourisme en France, une embellie se dessine dans l'immobilier de luxe. Malgré les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, le réseau Sotheby's observe ainsi un redressement du marché en France, après trois années de marasme.

Ses ventes ont progressé de 155% sur un an au quatrième trimestre 2015, pour un volume de plus de 537 millions d'euros. Une performance que le spécialiste des biens haut de gamme attribue aux taux de crédit favorables et à une baisse des prix de l'ordre de 15-20%, "ce qui a assaini le marché et l'a redynamisé".

À Paris, où le prix de vente moyen d'un bien de luxe atteint 1,85 million d'euros, le marché immobilier de prestige semble avoir retrouvé sa santé habituelle en 2015.

Paris séduit la riche clientèle étrangère

Alexander Kraft, PDG de Sotheby's International Realty France-Monaco, fait en outre état d'un grand retour des acheteurs français dans ce segment, tandis que la clientèle internationale - majoritairement composée d'acheteurs du Moyen-Orient, des États-Unis ou de Grande-Bretagne - reste encore bien présente aujourd'hui.

À Paris tout particulièrement, les étrangers sont attirés "par les prix beaucoup moins élevés que sur les autres grandes métropoles internationales telles que Hong Kong, New York, Londres ou Genève, par la quasi-parité euro-dollar et par le grand choix de biens d'exception actuellement en vente", ajoute le responsable.

Les Chinois attirés par "l’authentique"

De son côté, le concurrent Barnes n'a pas non plus à se plaindre. Faisant le bilan de l'année 2015, la société affiche une progression de son activité dans la plupart de ses marchés". Elle souligne la conjonction de 4 facteurs... Cliquez ici pour lire la suite

Julien Mouret