BFM Patrimoine

Crédit immobilier: les taux ne remontent pas partout

Les hausses des taux ne sont pas généralisées.

Les hausses des taux ne sont pas généralisées. - Eric Piermont - AFP

La baisse des taux de crédit en France est-elle derrière nous ? Si des hausses se font sentir dans certaines villes, elles ne sont pas généralisées, assure le courtier Meilleurtaux. En clair, emprunter et acheter restent intéressant.

On ne peut pas encore parler de retournement de tendance. A en croire Maël Bernier, directrice de la communication de crédit Meilleurtaux.com, les mouvements haussiers constatés sur le mois de juin ne sont pour le moment pas généralisés. Le courtier en crédit souligne par ailleurs des disparités notables sur les durées comme sur les régions.

"Ainsi, si certaines villes et certaines durées augmentent comme par exemple Strasbourg sur 20 ans tout comme Lille et Montpellier notamment, au même moment les taux à Paris restent stables, comme à Bordeaux ou à Toulouse ; et Lyon enregistre même de nouvelles baisses", remarque Maël Bernier.

Plus concrètement, les taux fixes relevés pour les "excellents dossiers" Meilleurtaux (apport, revenus, âge…) entre le 1er et le 15 juin 2015, hors assurance, s’établissent autour de 2% sur 20 ans. Alors que Marseille, Strasbourg, Montpellier et Nice sont légèrement au-dessus de ce seuil (2,05%), Toulouse, Bordeaux et Paris se situent un peu en deçà (1,90%). Mention spéciale pour Lyon où le meilleur taux négocié est de 1,69%.

Meilleurtaux, qui reste prudent sur l’évolution des taux, attribue la récente hausse à deux facteurs cumulés. Pour lire la suite, cliquez ici ou rendez vous sur www.lavieimmo.com

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Julien Mouret