BFM Business

Les propositions des restaurateurs pour une réouverture rapide

Le chef Olivier Nasti dans son restaurant "Le Chambard" à Kaysersberg, pendant le premier confinement, en avril 2020

Le chef Olivier Nasti dans son restaurant "Le Chambard" à Kaysersberg, pendant le premier confinement, en avril 2020 - Frederick Florin - AFP

Sur demande de Matignon, le secteur doit remettre ce vendredi au gouvernement leurs pistes afin d'offrir les meilleures garanties sanitaires.

La demande a été perçue comme une lumière au bout du tunnel. Le Figaro indique que le gouvernement a demandé "en urgence" aux représentants du secteur de la restauration des propositions afin d'envisager une réouverture de leurs établissements dans un respect strict des conditions sanitaires. Ces propositions seront remises ce vendredi à Jean Castex, le Premier ministre.

La profession souhaite combiner le protocole déjà mis en place lors de la réouverture post-premier confinement et de nouvelles mesures.

Ce protocole prévoit:

  • masque obligatoire pour les salariés et les clients lorsqu'ils évoluent dans le restaurant
  • distanciation d'un mètre entre les tables
  • pas plus de 6 personnes par table

Du côté des mesures complémentaires, la profession propose:

  • Campagne de vaccination des salariés
  • Ouverture seulement au déjeuner en cas de maintien du couvre-feu (sauf dans les hôtels)
  • Ouverture dans les zones où la situation épidémique le permet
  • Un système de QR Code pour remplacer le carnet de rappel. Chaque client devrait alors scanner ce QR Code pour signaler sa présence et ainsi pouvoir recevoir une alerte automatisée si un autre client était déclaré positif les jours suivants.

Selon Le Figaro, le dispositif développé avec le secrétariat d'Etat au numérique serait prêt fin avril.

Par contre, la profession reste toujours opposée à un renforcement du protocole initial en termes de distanciation entre les tables. Augmenter cette distanciation ne permettrait pas à un nombre important d'établissements d'atteindre le seuil de rentabilité.

Et elle appelle le gouvernement à annoncer au moins 3 semaines à l'avance une date de réouverture afin de laisser le temps aux équipes de se retourner et aux gérants de mettre en place les mesures. Cette annonce pourrait intervenir vers la fin du mars, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement ayant évoqué "mi-avril" pour un éventuel "un retour à une vie plus normale".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business