BFM Business

Le couvre-feu fait chuter les hypermarchés et bondir le drive

Dans le rayon d'un hypermarché - Illustration

Dans le rayon d'un hypermarché - Illustration - Denis CHARLET / AFP

La fermeture des magasins à 18 heures poussent les consommateurs à privilégier le drive et les courses le week-end au détriment des hypermarchés la semaine trop contraignants avec les horaires de fermeture avancés.

Le couvre-feu a changé les habitudes de consommation des Français. La fermeture des magasins à 18 heures est une contrainte pour les consommateurs qui ne peuvent plus faire leurs courses à la sortie du travail. Au global, les Français consomment moins dans les départements sous couvre-feu avec une hausse de 3% des ventes dans 15 départements concernés depuis le 2 janvier contre +7% au total en France.

C'est ce que révèle Nielsen qui a comparé l'évolution des ventes dans les départements déjà concernés sous couvre-feu depuis le 2 janvier avec le reste de la France.

Et cela se ressent particulièrement dans les ventes des hypermarchés généralement situés en périphérie des villes. Ainsi dans les 15 départements sous couvre-feu, les ventes ont chuté de 4% dans les hypermarchés sur la semaine du 11 au 17 février alors qu'elles progressaient de 1% dans le reste de la France.

Si les autres formats de magasins semblent avoir aussi pâti de cette fermeture prématurée, l'impact a toutefois été moindre. Les ventes en supermarchés ont été supérieures de 4% dans les départements sous couvre-feu par rapport à la même semaine un an plus tôt, mais dans le reste de la France cette hausse était de 9%.

Les ventes en hypermarchés reculent avec le couvre-feu
Les ventes en hypermarchés reculent avec le couvre-feu © Nielsen

Les magasins de proximité semblent avoir été les moins touchés avec un écart de seulement 2 points entre les départements sous couvre-feu et les autres.

En revanche, il y a un circuit qui a logiquement profité du couvre-feu, c'est une nouvelle fois le drive. Alors que les ventes dans ce circuit ont progressé de 48% en France sur la deuxième semaine de janvier, la hausse a été encore plus fulgurante dans les 15 départements sous couvre-feu avec un spectaculaire +54%.

Et c'est la semaine que les ventes pâtissent le plus du couvre-feu. Ainsi, les mardi, jeudi et vendredi, les hypers et supermarchés, marquent un net décrochage par rapport à la moyenne nationale. Le samedi et le drive ont davantage leurs faveurs.

Moins de courses la semaine mais plus le week-end durant le couvre-feu.
Moins de courses la semaine mais plus le week-end durant le couvre-feu. © Nielsen
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco