BFM Business

Wall Street trébuche en raison des incertitudes commerciales

-

- - BRYAN R. SMITH / AFP

Wall Street a terminé la semaine dans le rouge, affaiblie par l'annulation surprise de la visite d'une délégation officielle chinoise dans le Montana.

La reprise des discussions entre la Chine et les Etats-Unis sur les tarifs douaniers jeudi à Washington avait laissé poindre un début d'optimisme. Mais l'annulation de la visite d'une délégation officielle chinoise dans le Montana, dans le cadre d'une tournée des infrastructures agricoles américaines, a ravivé les inquiétudes.

Résultat, le Dow Jones a cédé 0,59% vendredi, à 26 935,07 points. Le Nasdaq a reculé de 0,80%, à 8 117,67 points et l'indice élargi S&P 500 a cédé 0,49% à 2 992,07 points. Pour la première fois depuis un mois, ces indices accusent des pertes hebdomadaires: le Dow Jones a perdu 1,04%, le Nasdaq 0,72% et le S&P 500 de 0,50%.

Cette annonce indique « qu'il y a peut-être d'autres enjeux, car au même moment Donald Trump a déclaré ne pas vouloir d'accord commercial avant l'élection présidentielle américaine », estime Quincy Krosby de Prudential.

« Nous souhaitons un accord total, un accord partiel ne m'intéresse pas », a lancé vendredi Donald Trump. « Cela pourrait aller vite, mais ce ne serait pas le bon accord. Il faut bien faire les choses », a expliqué le Président américain, insistant sur l'extrême complexité du dossier. Une réunion technique entre négociateurs chinois et américains, débutée jeudi, s'est toutefois poursuivie vendredi à Washington, a confirmé un responsable des services du représentant au commerce à l"AFP.

Le marché suivait par ailleurs avec attention les commentaires de plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine au sujet de la baisse des taux au jour le jour d'un quart de point de pourcentage annoncée mercredi. De manière générale, « le marché a semblé satisfait d'une Fed qui a dit prêter attention aux nouvelles données économiques tout en scrutant les conséquences des tensions commerciales », a résumé Quincy Krosby.

Netflix chute de 5,5%, General Motors recule de 1,1%

Du côté des valeurs, le géant de la grande distribution Walmart a reculé de 0,1% après avoir annoncé vendredi mettre fin à la vente de cigarettes électroniques. Netflix a pour sa part chuté de 5,5%. Le PDG de la plateforme de vidéo en ligne a déclaré dans une interview au magazine Variety que la compétition avec Apple et Disney s'annonçait particulièrement rude.

Alphabet, la maison mère de Google, a baissé de 0,7%. Le PDG du numéro un mondial des moteurs de recherche a annoncé vendredi que le groupe investirait 3 milliards d'euros dans les deux prochaines années pour développer ses centres de données en Europe. General Motors a reculé de 1,1%, alors que la grève de salariés du géant automobile de Détroit se poursuivait.

Les Bourses européennes ont pour leur part fini sans direction vendredi. La Bourse de Londres a fini en recul de 0,26%. Les mouvements y sont étroitement liés au Brexit et à l'évolution de la livre, qui s'est ressaisie vendredi, pénalisant de fait les multinationales qui exportent. Lisbonne a perdu 0,47% et Amsterdam 0,28%. Francfort termine à +0,08%, Milan à -0,02% et la Bourse suisse à -0,08%. Paris a gagné 0,56%, Madrid 0,47%% et Bruxelles 0,89%.

La rédaction