BFM Business

Rémunérations des patrons: l'Europe prête à s'inspirer de l'exemple suisse

Michel Barnier veut donner un droit de regard aux actionnaires sur la rémunération des dirigeants d'entreprises

Michel Barnier veut donner un droit de regard aux actionnaires sur la rémunération des dirigeants d'entreprises - -

Le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, a indiqué, ce mercredi 6 mars, qu’il est favorable à un texte qui "donnerait aux actionnaires un droit de regard sur la rémunération" des dirigeants d’entreprise. Une proposition sera prête cette année.

L’initiative suisse rencontre décidément bien des échos. Dimanche 3 mars, le peuple helvète a approuvé par référendum la mise en place d'un système de contrôle des rémunérations des dirigeants d'entreprise parmi les plus stricts au monde.

Jean-Marc Ayrault avait déjà déclaré, lundi 4 mars "vouloir s’inspirer" du texte approuvé par le pays helvétique. Il n’est désormais plus le seul.

Deux jours plus tard, le commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier ainsi déclaré, dans un communiqué qu’il "était favorable à ce qu'on l'on rende les actionnaires plus responsables sur les salaires".

Une proposition prête en 2013

"Je suis actuellement en train de travailler sur une législation de l'Union Européenne qui donnerait aux actionnaires un droit de regard systématique sur la rémunération", a-t-il ajouté. Un porte-parole de la Commission a déclaré que la proposition serait prête cette année.

Reste à savoir si l’Union européenne décidera de calquer ses propositions sur celles de Berne. En l'occurence, le texte suisse donne aux actionnaires des sociétés cotées en bourse un droit de veto sur le montant des salaires des dirigeants, et une interdiction des primes d'entrée et des indemnités de départ.

J.M. avec Reuters