BFM Business

Pour son 60e anniversaire, l'Europe raconte ses plus belles histoires

Le traité de Rome fête ses 60 ans le 25 mars.

Le traité de Rome fête ses 60 ans le 25 mars. - Philippe Huguen - AFP

Pour les 60 ans du traité de Rome, à l’origine de la création de l’UE, la Commission européenne a voulu mettre en avant 60 preuves de son utilité. En voici une petite sélection.

Le 25 mars 1957 était signé le traité de Rome, actant la création de la Communauté économique européenne, qui deviendra en 1992 l’Union européenne. Souvent décriée, notamment en période électorale, l'institution a voulu marquer le coup pour les 60 ans de cet accord historique. La Commission européenne a ainsi mis en avant 60 projets qu’elle a financés en partie, notamment grâce aux 8,4 milliards d’euros dédiés au Fond européen de développement régional. En voici cinq.

La restauration du Mont Saint-Michel

Seul monument du monde à être classé deux fois à l’Unesco, pour sa baie et son rocher, le Mont Saint-Michel a fait l’objet d’importants travaux de rénovation. Démolition des parkings, construction d‘une digue et d’un pont passerelle…de 2005 à 2015, beaucoup a été fait pour que le lieu conserve son caractère historique. Coût du projet: 33,4 millions d’euros, dont 30% pris en charge par l’Union européenne, via le Fonds européen de développement régional.

La plus grande solaire d’Europe

A 20 kilomètres de Bordeaux, sur la commune de Cestas, se trouve la plus grande centrale photovoltaïque d’Europe. Mise en service en octobre 2015, celle-ci possède les capacités de satisfaire les besoins électriques d’une ville de 300.000 habitants. Un projet à 400 millions d’euros, auquel s’est associée la Banque européenne d’investissement, permettant ainsi à l’Europe de concrétiser son engagement en matière écologique, pris lors de l’Accord de Paris.

La préservation d’espèces menacées

Le programme Life +, doté d’une enveloppe de 3,4 milliards d’euros, a pour but de préserver les habitats de certaines espèces menacées. Dans le département français du Var, 2,7 millions d’euros ont ainsi été consacrés à la sauvegarde de la tortue d’Hermann, dont la moitié apportée par l’Union européenne. Et depuis 1993, plus de 350 projets similaires ont été menés en France, selon la Commission.

Un nouveau Louvre en France

6.000 ans d’histoire de l’art au cœur du Pas-de-Calais, durement touché par la désindustrialisation. Avec un million de visiteurs lors des 13 premiers mois suivant son ouverture, le Louvre-Lens s’affirme comme un facteur d’attractivité pour la région. Outre les 150 salariés du musée, sa création a permis de créer 200 emplois indirects dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. L’Union européenne a contribué à 25% du financement, soit 37,5 millions d’euros.

Un hôpital franco-espagnol

Sur la commune espagnole de Puigcerda, à la frontalière avec la commune française de Bourg-Madame, se trouve désormais un établissement un peu particulier. L’hôpital de Cerdagne a en effet la particularité d’être binational: les patients, les personnels et les financements sont franco-espagnols. L’UE, de son côté, a participé à sa construction en injectant 18,6 millions d’euros.

Y.D.