BFM Business

Le TGV pourrait perdre son monopole en 2019

Les TGV de la SNCF pourraient être concurrencées dès 2019

Les TGV de la SNCF pourraient être concurrencées dès 2019 - -

La Commission européenne souhaite que les lignes de TGV soient à leur tour ouvertes à la concurrence. Et ce dès 2019.

Le TGV va-t-il perdre son monopole ? La Commission européenne voudrait ouvrir à la concurrence le marché européen des trains à grande vitesse, contrôlé à 47% par la SNCF, selon les Echos de ce jeudi 10 janvier.

Elle préparerait, pour fin janvier, un projet de texte prévoyant une ouverture complète du marché domestique des passagers en décembre 2019. "Le texte prône également le renforcement de la séparation entre le gestionnaire d'infrastructures et l'exploitant ferroviaire", précise les Echos. La SNCF, seul opérateur du TGV en France, serait alors concurrencée sur son terrain par des opérateurs étrangers (Deutsche Bahn, Trenitalia...).

Jusqu'à présent, la SNCF n'avait pas été inquiétée par les réformes de libéralisation du rail. Il y a bien eu une ouverture à la concurrence en 2006, mais seulement pour le fret. Et pour les passagers, seules les liaisons internationales ont été ouvertes en décembre 2009. Elles ne représentent que 10% du trafic de voyageurs en Europe.

BFM Business.com