BFM Business

Le retour de la grippe aviaire inquiète les marchés

Pour le moment l'OMS assure que le virus ne se transmet pas d"homme à homme

Pour le moment l'OMS assure que le virus ne se transmet pas d"homme à homme - -

La Chine est touché par un nouveau virus dit H7N9, qui a déjà causé six morts. Ce lundi 8 avril, l'OMS se veut rassurante toutefois en assurant qu'il ne se transmet pas d'homme à homme. La crainte d'une pandémie pèse pourtant sur l'économie.

La grippe aviaire est de retour en Chine dix ans après le virus du SrasLe virus H7N9 a déjà touché 21 personnes dans l'est du pays, causant 6 morts.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé, ce lundi 8 avril qu'il n'y a aucun signe d'une transmission d'homme à homme de ce virus, écartant ainsi le risque d'une pandémie.

Toutefois, Shanghai a fermé temporairement les marchés aux volailles dans la métropole pour enrayer la propagation du virus et les scientifiques sont inquiets. 20.000 volailles ont été abattues sur un marché de cette ville le week-end dernier.

Les rues sont désinfectées, les employés municipaux portent des masques filtrants. Pour le moment, l'infection touche quatre provinces de la Chine.

La Bourse de Hong-Kong impactée

400 personnes, en contact avec les malades ont été placées sous surveillance. Les experts demandent aux autorités chinoises de trouver rapidement la source de l'infection, très contagieuse entre animaux.

Pour Shanghai, il n'y a aucune possibilité que le virus gagne l'étranger. Cela n'empêche pas les autorités sanitaires américaines de suivre de près la situation.

Ces inquiétudes ont fait chuter la Bourse de Hong-Kong, vendredi dernier. Elles ont tiré à la baisse également le cours des principales compagnies aériennes européennes et des valeurs du luxe.

BFM Business