BFM Business

Le Parlement de Strasbourg rejette le budget européen

Les députés européens, qui se prononce pour la première fois sur le budget pluriannuel, ont rejeté le projet en l'état.

Les députés européens, qui se prononce pour la première fois sur le budget pluriannuel, ont rejeté le projet en l'état. - -

Les eurodéputés ont fait part mercredi 13 mars de leur désaccord sur le projet de budget 2014-2020 de l’Union européenne. Un projet adopté à l’arraché par les dirigeants des 27 pays de l'UE en février.

C’est reparti pour un tour ! Le projet de Budget européen 2014-2020 va devoir être renégocié par les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne. Le Parlement de Strasbourg l'a en effet rejeté, mercredi 13 mars. Et ce, alors que les dirigeants des 27 Etats européens avaient eu le plus grand mal à se mettre d’accord sur cette répartition pluriannuelle des recettes et des dépenses le mois dernier.

"Le Parlement européen rejette cet accord sous sa forme actuelle parce qu'il ne reflète pas les priorités et les préoccupations qu'il a exprimées", souligne la résolution. Les députés refusent notamment que ce projet lie les mains de l’Union pour les sept ans à venir. A un an des élections européennes, ils demandent la possibilité de réviser le Budget en cours d’exercice.

Ce n’est pas une surprise. Les eurodéputés avaient majoritairement annoncé leur intention de voter contre. 506 d’entre sur sur 690 ont donc aujourd'hui voté contre ce texte. Ils réclament sa modification avant d’éventuellement l’approuver à l’occasion d’un prochain vote, prévu pour juillet.

Les eurodéputés se prononcent pour la première fois sur le budget pluriannuel

Ils ont également des exigences de fonds sur les finances de l’Union. Alors qu’elles dépendent aujourd’hui à 80% des contributions des Etats membres, ils réclament la mise en place de ressources propres. Et en plein débat sur l’austérité en Europe, les députés ne peuvent se résoudre à voter un budget qui ne comble pas le déficit cumulé en 2013, estimé à plus de 16 milliards d’euros.

Les élus européens ont insisté sur leur "volonté d'entamer de véritables négociations avec le Conseil", composé par les dirigeants européens. Lors du sommet du 8 février, ces derniers s’étaient laborieusement mis d’accord sur 960 milliards d'euros de recettes et 908,4 milliards d'euros de dépenses. Ce qui correspond à peu près à une baisse de 3% de ce budget pluriannuel.

C’est la première fois dans l’histoire de l’Europe que les députés européens ont à voter un budget pluriannuel. Une nouveauté contenue dans le Traité de Lisbonne. Ils ne peuvent pas l’amender mais seulement se prononcer pour, ou contre. Leur vote définitif doit intervenir en juillet, et le budget entrer en vigueur au 1er janvier 2014.

Nina Godart avec agences