BFM Business

Le fonds norvégien regrette d'avoir investi dans la F1

Le fonds norvégien avait pris une part dans la société gérant les droits commerciaux de la F1, en mai 2012.

Le fonds norvégien avait pris une part dans la société gérant les droits commerciaux de la F1, en mai 2012. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le fonds souverain le plus important au monde a reconnu avoir fait une erreur ce lundi 11 mars, en ayant investi dans la Formule 1 alors que le grand argentier de ce sport, Bernie Ecclestone, est empêtré dans une affaire de corruption.

Le fonds souverain norvégien, plus important fonds de ce type au monde, présente ses excuses, ce lundi 11 mars. "Oui, nous avons fait une erreur", a admis le directeur du fonds norvégien, Yngve Slyngstad, à la presse norvégienne, faisant référence à l'investissement du fonds dans la Formule 1.

En mai 2012, en s'associant au fonds Black Rock et Waddel&Reed Financial, le fonds norvégien avait déboursé 1,6 milliard de dollars pour acheter 21,3% de Fomula One Group, société chargée de la promotion et de l'exploitation des droits commerciaux du sport automobile.

Cette entreprise est gérée par Bernie Ecclestone, le grand argentier de la Formule 1, et qui sera jugé, le 24 avril prochain, pour corruption.

610 milliards d'euros d'actifs

Cet octogénaire de 83 ans est accusé d'avoir versé 35 millions d'euros de pots-de-vin à un banquier allemand en 2006 et 2007 lors de la vente des droits de la F1 au fonds d'investissement CVC Partners, actionnaire principal de Delta Topco, une holding basée à Jersey et qui contrôle Formula One Group.

L'affaire fait tâche d'huile pour le fonds norvégien, chargé de gérer la richesse pétrolière du pays scandinave sur le long terme en suivant de très strictes règles éthiques.

"Nous avons clairement signifié que nous avons une tolérance zéro pour la corruption", a expliqué Yngve Slyngstad. "Il est évident que si cette affaire n'est pas gérée correctement, nous ne souhaiterons plus être actionnaire. Dans ce cas, nous ne garderons pas nos actions", a-t-il ajouté.

Le fonds norvégien a dépassé l'année dernière les 5.038 milliards de couronnes d'actifs générés (soit environ 610 milliards d'euros), faisant virtuellement de chacun des quelque 5 millions de Norvégiens des millionnaires potentiels.

J.M. avec AFP