BFM Business

L'Arabie Saoudite va créer le plus gros fonds souverain au monde

5% d'Aramco valent plus que les 100% de Total

5% d'Aramco valent plus que les 100% de Total - Marrawan Naami - AFP

"Le vice-prince héritier d'Arabie Saoudite a annoncé la vente de 5% d'Aramco, un véritable mastodonte pétrolier dont Bloomberg estime la valeur à au moins 2.500 milliards de dollars. Soit quatre fois l'entreprise de Tim Cook."

Jamais on aura vu 5% d'une entreprise valoir aussi cher. Ce lundi 25 avril, le vice-prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane a annoncé dans une interview à la chaîne télévisée Al-Arabiya un vaste plan de réformes contenant des mesures fortes.

La plus emblématique reste l'introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco. "Moins de 5%" de la société vont ainsi être cédés sur les marchés, a-t-il indiqué. Sauf que ces 5% valent plus que l'intégralité de la capitalisation boursière de notre champion national du pétrole, Total.

2.500 milliards de dollars de capitalisation boursière

En effet, le poids économique d'Aramco est tout simplement dantesque. Comme l'explique Bloomberg, les réserves de la compagnie saoudienne s'élèvent à 260 milliards de barils, soit 10 fois celles d'Exxon Mobil. Sa production quotidienne (10 millions de barils) représente plus que celle de toutes les compagnies pétrolières américaines combinées. Du coup, il est difficile d'évaluer la valeur d'une entreprise comme Aramco.

The Economist évoque des "milliers de milliards" de dollars. Bloomberg explique qu'en se basant sur ses réserves et en retenant un prix de 10 dollars le baril on arrive grosso modo à 2.500 milliards de dollars, soit 4 fois Apple ou 21 fois Total. Et encore, Bloomberg qualifie de "prudente" cette estimation qui valorise 5% d'Aramco à 125 milliards de dollars. Mohammed ben Salmane estime que l'ouverture du capital d'Aramco permettra d'assurer "la transparence" dans la gestion du géant pétrolier.

En dehors de cette annonce phare, le jeune prince a également indiqué que le pays envisageait tout simplement de créer le plus important fonds souverain au monde, "et de loin". Un fonds qui serait doté d'un capital de 2.000 milliards de dollars. Soit un peu moins que le PIB français.

Mohammed ben Salmane a également annoncé ce lundi un vaste plan de réformes économiques visant à rendre le pays un peu moins dépendant du pétrole. Ce lundi encore, le FMI a appelé les pays du Golfe à diversifier leurs sources de revenus, alors que les cours de l'or noir ont dégringolé de 70% depuis mi-2014. L'Arabie Saoudite devrait ainsi voir sa croissance tomber à 1,2% cette année, selon le fonds, contre 3,5% en 2015.

J.M.