BFM Eco

Fret : Jean Castex annonce la création de trois autoroutes ferroviaires

Pour permettre le développement de services de fret, le premier ministre a annoncé un plan de reconquête du rail. Trois lignes vont être ouvertes entre Bayonne et Cherbourg, Sète et Calais et enfin le Perpignan-Rungis qui devrait être allongée entre Anvers et Barcelone.

Le plan de relance mise sur le développement d'une économie plus verte. Le train s'impose comme un secteur à développer, notamment pour le fret car c'est un moyen de transport plus écologique que le recours à la route. Le Premier ministre a dévoilé ce lundi un plan de reconquête du rail, qui va coûter 63 millions d'euros par an.

Nous avons la ferme intention de rouvrir et de développer ces autoroutes ferroviaires nous ferons un Bayonne Cherbourg, un Sète-Calais et le Perpignan-Rungis que l’on veut inscrire sur un axe plus large d’Anvers à Barcelone, a annoncé le Premier ministre Jean Castex à l'occasion d'un déplacement sur le chantier de transport combiné de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne).

Un appel à projet va être lancé d'ici la fin de l'année pour mettre en oeuvre ces trois autoroutes. Le Perpignan-Rungis, aussi appelé "le train des Primeurs" avait été suspendu fin 2019, faute de marchandises.

"Vous avez devant vous un Premier ministre qui a été meurtri par l'affaire du Perpignan-Rungis, le train des primeurs", suspendu depuis un an, a expliqué Jean Castex, élu municipal à Prades (Pyrénées-Orientales).

Jusqu'en juillet 2019, le "train des primeurs", formé de wagons réfrigérés, transportait chaque nuit fruits et légumes produits dans les Pyrénées-Orientales vers le marché de Rungis. La ligne devait être relancée fin 2019 vers la plateforme multimodale de Valenton (Val-de-Marne), plutôt qu'à Rungis où la gare doit être modernisée, mais les clients ne se sont pas précipités. Selon le Premier ministre, son retour devrait être plus rapide.

J’espère que nous pourrons accélérer tous nos travaux et études, avec je l’espère dans les prochains mois des avancées significatives, a-t-il mis en avant.

Des péages ferrovaires gratuits

"Nous sommes engagés dans un travail de longue haleine, il faut améliorer la gestion et la compétitivités du fret ferroviaire", a-t-il poursuivi.

Pour cela, Jean Castex a annoncé la gratuité des péages sur les sillons empruntés par les trains jusqu’à la fin 2020 et la division de leur prix par deux jusqu’à fin 2021. "C’est un signal fort que le gouvernement fait", fait valoir Jean Castex pour que le transport par rail s'impose face à la route.

Grâce à ces incitations, l'Etat espère voir 20.000 poids-lourds de moins sur les routes en 2021, correspondant à 425.000 tonnes de CO2 émis en moins.

Coralie Cathelinais Journaliste BFM Éco