BFM Business

XL Airways va-t-elle devenir la low cost long-courrier d'Air France? 

XL Airways est à la recherche d'un partenaire

XL Airways est à la recherche d'un partenaire - Christopher T Cooper - Wikimedia Commons - CC

Laurent Magnin, patron d'XL Airways, a indiqué ce vendredi être prêt à ouvrir le capital de sa compagnie à Air France pour que ce dernier lance une offensive sur le low cost long-courrier.

Une alliance est-elle en passe d'être nouée? Le patron d'XL Airways Laurent Magnin s'est déclaré vendredi prêt à ouvrir à Air France le capital de sa compagnie à tarifs réduits, pour lui permettre d'occuper le créneau des vols low cost long-courrier.

"Je n'ai aucun débat à ouvrir le capital à Air France et à faire des choses avec Air France", a déclaré à l'AFP Laurent Magnin qui est aussi le numéro 2 de la FNAM (la fédération nationale de la marine marchande).

"Jean-Marc (Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, ndlr) si tu veux discuter je t'attends autour d'une table", a lancé vendredi sous forme de clin d'oeil Laurent Magnin dans Libération.

L'offensive d'Air France

Jean-Marc Janaillac a indiqué à plusieurs reprises que son groupe travaillait à "une stratégie de réponse" à la concurrence des compagnies low cost long-courrier, qui se développe depuis cet été au départ de Paris, dans le cadre du plan industriel qu'il doit présenter le 2 novembre.

Vendredi, un porte-parole du groupe a indiqué qu'aucun commentaire ne serait fait sur d'éventuels projets de développement d'une activité low cost long-courrier avant cette date.

"Pour moi Air France est un outil indispensable à la France", a poursuivi Laurent Magnin évoquant "l'agression qu'on est en train de subir d'une manière redoutable, sur le moyen courrier depuis 20 ans et maintenant depuis peu de temps avec le long courrier low cost qui va débarquer de partout".

XL Airways avait obtenu en 2014 l'attribution judiciaire de ses titres et est propriétaire de ses propres actions, à la suite d'un différend avec les investisseurs qui la contrôlaient.

Depuis, la compagnie est à la recherche d'un partenaire. Son chiffre d'affaires pour l'exercice 2014/2015 a atteint 269 millions d'euros. Elle emploie 606 collaborateurs, transporte chaque année plus de 800.000 passagers et dessert notamment, au départ de Roissy, les États-Unis, les Antilles, la République dominicaine, Le Mexique, La Réunion et Cuba.

XL Airways se qualifie de compagnie à "tarif réduit". Elle se distingue des compagnies low cost en incluant systématiquement dans le prix de son billet un repas et un bagage.

J.M. avec AFP