BFM Business

Volkswagen trouvera les coupables… dans plusieurs mois

Une enquête interne est lancée chez Volkswagen.

Une enquête interne est lancée chez Volkswagen. - Paul J. Richards - AFP

Le constructeur a lancé une enquête interne pour établir les responsabilités dans le scandale des logiciels truqués. Mais il a d'ores et déjà annoncé qu'elle risquait de durer plusieurs mois.

Le scandale Volkswagen est loin d'être réglé. Le constructeur automobile a mandaté le cabinet d'avocats américain Jones Day pour mener une enquête en interne destinée à établir les responsabilités au sein du groupe. Et les membres du conseil de surveillance "ont acquis la conviction que cette investigation allait prendre au moins plusieurs mois", selon un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion des membres les plus influents de cet organe de contrôle.

"Il s'agit d'une enquête approfondie et de grande envergure, qui va s'atteler à éclaircir toutes les questions en suspens", promet Volkswagen, qui est dans le même temps dans le viseur de la justice de plusieurs pays.

Annulation de l'assemblée générale extraordinaire

Volkswagen annule pour cette raison l'assemblée générale extraordinaire prévue le 9 novembre, faute de pouvoir y apporter suffisamment de réponses aux "attentes légitimes" des actionnaires. Il n'est pas réaliste d'imaginer pouvoir "apporter en l'espace de quelques semaines des réponses solides", ajoute le groupe.

Par ailleurs, le comité exécutif a décidé de désigner Franck Witter comme nouveau directeur financier et Hans Dieter Pötsch comme président du conseil de surveillance.

Volkswagen a avoué la semaine dernière avoir équipé 11 millions de véhicules dans le monde d'un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution et de faire passer ses voitures VW, Audi ou encore Skoda pour plus vertes qu'elles ne le sont vraiment.

>> Pour tout comprendre du scandale Volkswagen, cliquez ici 

D. L. avec agences