BFM Business

Voiture autonome: Volkswagen signe un accord avec la "start-up la plus branchée d'Amérique"

Le géant allemand s'allie avec la start-up Aurora

Le géant allemand s'allie avec la start-up Aurora - Mark Ralston - AFP

Le géant allemand a conclu un partenariat avec Aurora pour le développement de véhicules autonomes. Cette start-up californienne lui apportera une technologie potentiellement utilisable par toutes les marques du groupe.

Volkswagen et la start-up californienne Aurora ont annoncé ce jeudi un partenariat pour le développement de véhicules autonomes, une technologie appelée à être déployée au sein du groupe aux douze marques. En s'alliant avec Aurora, "VW accède à une équipe de développeurs expérimentée et leader dans le domaine des logiciels et du matériel pour les véhicules autonomes", selon un communiqué du constructeur basé à Wolfsburg (ouest de l'Allemagne).

Fondée par d'anciens responsables chez Google, Tesla et Uber dans la technologie de conduite sans chauffeur, Aurora a développé une technologie qui a fait ses preuves. Elle a été testée sur des 4x4 urbains d'Audi, filiale de VW, avec de "bons résultats", rapporte le quotidien économique allemand Handelsblatt. Dès que la conduite autonome aura atteint un certain degré de maturité et rempli les conditions de sécurité, le géant allemand de l'automobile prévoit d'intégrer cette technologie "dans plusieurs catégories de véhicules à travers les marques du groupe", explique le constructeur, sans mentionner un horizon de temps précis.

"La startup la plus branchée d'Amérique"

Ces véhicules pourraient être des voitures conçues dès le départ pour être autonomes comme le Sedric, pour "self-driving car" (voiture autonome en anglais), un concept-car présenté par VW lors du salon de Genève en mars dernier, des navettes autonomes destinées à livrer des colis ou encore des utilitaires sans cabine de conducteur.

Surnommée "la startup la plus branchée d'Amérique" par le magazine Wired, en pointe sur les technologies et le numérique, Aurora estime que son partenariat avec un grand constructeur tel que VW va lui permettre "d'arriver plus rapidement à faire de la voiture autonome une réalité", selon son patron Chris Urmson.

J.Mo. avec AFP