BFM Business

Victime d’un accident qui l’a rendu tétraplégique, il pose nu pour la Sécurité routière

Rodolphe Barry pose nu pour la Sécurité routière.

Rodolphe Barry pose nu pour la Sécurité routière. - Capture Youtube

Pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant, un ancien sportif et modèle photo a décidé de poser nu pour la dernière campagne de la Sécurité routière. Cet été, le nombre de morts sur les routes a connu une hausse spectaculaire.

C’est un ancien sportif victime d’un très grave accident de la route, Rodolphe Barry, qui incarne la nouvelle campagne choc de la Sécurité routière. Pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’alcool au volant, cet ancien mannequin a décidé de poser nu, dans un avant-après très saisissant.

A 22 ans, ce sportif "avec un corps magnifique" posait devant l’objectif de Joseph Caprio, raconte ce photographe de nus masculins dans le clip vidéo de la Sécurité routière. Huit ans plus tard, en février 2002, son destin bascule. Après une soirée arrosée, il est victime d’un très grave accident de la route qui le rend tétraplégique. En 2014, il reprend contact avec l’auteur des clichés pour refaire des photos. 

"Je veux montrer qu’on peut tout perdre en très peu de temps", explique Rodolphe Barry, qui a passé six mois dans le coma.

"Nous avons rapidement accepté la proposition de Rodolphe", indique Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, au Figaro. "Ces clichés qui incarnent la beauté du corps sont très touchants et utiles. Ils montrent aux jeunes qu'un accident peut porter atteinte à la jeunesse dans ce qu'elle a de plus flamboyant, le corps".

"Une vie de dépendance"

La mère de Rodolphe, qui a dû bouleverser tous ses projets de vie pour se consacrer à son fils, livre elle aussi un témoignage bouleversant, en direction des jeunes.

"Ca fait treize ans qu’il a été accidenté et tous les jours, c’est la rééducation", raconte-t-elle dans le clip. "Il n’y a pas de répit. Il ne peut plus sortir comme il veut, parce qu’il est dépendant. (…) C’est une vie de dépendance. Il s’est accidenté quatre jours avant mes soixante ans, et ce n’est pas du tout la retraite comme je l’imaginais".

Cet été a été particulièrement meurtrier sur les routes de France. Le nombre de tués dans des accidents de la circulation a bondi de 19,2% en juillet et de 9,5% en aout, confirmant une tendance à la hausse en 2015 après douze années de baisse. Les jeunes sont les plus touchés: les accidents de la route constituent la première cause de morts des 18-25 ans.

C. P.