BFM Business

Vallaud-Belkacem: PSA fait '"un simple déménagement"

Avant Meudon, PSA a prévu de fermer le site d'Aulnay-sous-Bois

Avant Meudon, PSA a prévu de fermer le site d'Aulnay-sous-Bois - -

La porte-parole du gouvernement a réagi à la fermeture du site de Meudon par le constructeur automobile, afin de vendre les locaux, ce mercredi 22 mai. Elle a souligné que l'opération ne constituait qu'"un simple déménagement" pour les 660 salariés, dont la plupart sera transférée sur un autre site, à 10 km.

Najat Vallaud-Belkacem met les points sur les "i", ce mercredi 22 mai. Interrogée sur la fermeture du site tertiaire (site regroupant l'informatique, les ressources humaines ou la Finance) de PSA à Meudon, elle a souligné qu'il ne s'agit que d'un "simple déménagement", sans suppression de postes.

"Les salariés sont invités à rejoindre Vélizy, qui est à dix kilomètres", a déclaré la porte-parole lors de son point-presse hebdomadaire à l'issue du Conseil des ministres. Selon elle, "il y a poursuite d'activité, c'est un simple déménagement, et le comité central d'entreprise a été informé".

"Qu'il y ait des inquiétudes qui s'expriment, c'est bien naturel", a toutefois admis la ministre.

Néanmoins, pour 21 des 660 salariés, la donne est toutefois différente. Leurs postes pourraient être transférés à Vesoul (Haute-Saône) à 400 km de Meudon. "Cela fait partie des solutions proposées aux salariés, je ne vous dis pas que tout est parfait", a confirmé Mme Vallaud-Belkacem.

Une opération immobilière

Plus tôt ce mercredi matin PSA a confirmé les informations révélées par l'agence Reuters. Cette dernière s'était procurée un document révélant que le constructeur doit fermer le site de Meudon.

"Dans le contexte économique difficile traversé par le groupe, la rationalisation du taux d'occupation des sites et l'adaptation de l'aménagement des implantations actuelles des postes de travail (...) s'imposent", écrit PSA dans ce document, présenté mercredi matin aux syndicats lors d'un comité central d'entreprise (CCE) ordinaire.

Ce déménagement doit permettre au constructeur automobile de mettre en vente rapidement l'immeuble de Meudon.

Pour redresser sa situation financière, PSA avait indiqué au début de l'année qu'il envisageait 200 millions d'euros de cessions d'actifs immobiliers supplémentaires, après deux milliards d'euros en 2012.

200 millions d'euros brûlés chaque mois

Le groupe a souligné que la fermeture du site, mis en service en 1980, n'impliquait aucune suppression d'emplois et que tous les salariés seraient transférés d'ici la fin du premier semestre 2014 sur d'autres sites, notamment Poissy et Vélizy dans le département voisin des Yvelines.

Une partie des salariés pourront toutefois choisir le plan de départs volontaires engagé à l'échelle du groupe, et qui portera sur 3.600 postes hors production.

PSA avait annoncé en juillet dernier un important mouvement de restructuration de ses activités qui doit l'amener à redresser la situation, le groupe ayant plusieurs fois affirmé 200 millions d'euros de cash (argent liquide), chaque mois.

Le groupe va ainsi fermer le site d'Aulnay-sous-Bois d'ici à la fin 2014 et prévoit la suppression de 11.200 postes entre 2012 et 2014.

J.M. avec Reuters (texte) et Benjamin Dubois (sujet vidéo)