BFM Business

Uber veut fidéliser les touristes chinois voyageant à l'étranger

Grâce à un accord avec Uber, les utilisateurs chinois qui pouvaient déjà régler leurs courses en Chine depuis 2014 avec Alipay, pourront aussi le faire hors du pays.

Grâce à un accord avec Uber, les utilisateurs chinois qui pouvaient déjà régler leurs courses en Chine depuis 2014 avec Alipay, pourront aussi le faire hors du pays. - Uber

"Les Chinois pourront payer les courses Uber à l'étranger en yuan avec le système électronique Alipay d'Alibaba, déjà utilisé par 450 millions de clients en Chine."

Uber veut fidéliser les voyageurs chinois se déplaçant à l'étranger. Ils vont bientôt pouvoir payer partout dans le monde leurs trajets effectués avec Uber via le système de paiement électronique mobile Alipay d'Alibaba. Or, ils sont plus de 450 millions d'utilisateurs actifs d'Alipay en Chine.

Les utilisateurs chinois du service de VTC de la société américaine pouvaient déjà régler leurs courses en Chine depuis 2014 avec Alipay. Mais à l'étranger, dans les autres pays où Uber est présent, ils devaient jusqu'à présent associer à leur compte Uber une carte de crédit acceptant deux monnaies (dont le yuan) et ils devaient payer en dollar. 

L'accord a été signé avec Ant Financial, qui administre le système de paiement électronique utilisé sur les plateformes de vente d'Alibaba et par un grand nombre d'applications chinoises pour smartphones. Au passage, Uber laissera, comme c'est la règle, une commission à son partenaire sur chaque transaction réglée pour l'utilisation de ses VTC avec Alipay.

Uber est en guerre commerciale ouverte avec Didi Kuaidi en Chine

"Travailler en lien avec Alipay nous permet d'apporter une expérience améliorée au nombre toujours grandissant de voyageurs chinois qui choisissent d'utiliser Uber à l'étranger", a expliqué Eric Alexander, responsable d'Uber dans la région Asie-Pacifique.

Avec cet accord, la société américaine avance un nouveau pion en Chine. Uber y mène une vaste et très coûteuse offensive commerciale pour attirer passagers et chauffeurs, afin de grappiller du terrain face au puissant n°1 du marché dans le pays, Didi Kuaidi.

Ce dernier est soutenu par les deux mastodontes chinois du numérique que sont Tencent et... Alibaba, ce dernier étant donc devenu partenaire d'Uber hors de Chine pour accompagner les clients chinois de son système de paiement électronique. Alibaba est aussi un investisseur dans Lyft, le grand rival américain d'Uber dans les services de VTC.

F.Bergé