BFM Business

Soupçons de fraude chez Renault: Carlos Ghosn sort de son silence

Carlos Ghosn assure qu'il n'y a pas eu "tromperie" de Renault sur ses émissions polluantes.

Carlos Ghosn assure qu'il n'y a pas eu "tromperie" de Renault sur ses émissions polluantes. - Odd Andersen - AFP

Le patron de Renault s’est exprimé depuis Davos sur la polémique autour d’un éventuel logiciel truqueur sur les véhicules de la marque. Et a appelé à la mise en place de règles européennes sur le sujet.

Plus d’une semaine après l’affaire, qui avait notamment secoué le titre Renault en Bourse, Carlos Ghosn sort de son mutisme. Au micro de RTL, le patron de la marque au losange s’est en effet exprimé sur les soupçons de fraude aux émissions polluantes, nés d’une perquisition effectuée au siège du constructeur le 14 janvier dernier.

Depuis Davos, le dirigeant a tenu à rassurer ses actionnaires, comme les consommateurs. "Il n'y a pas tromperie, affirme-t-il. Il n'y a pas de software trompeur. Nos voitures sont toutes homologuées et remplissent les normes", a-t-il affirmé.

"Il ne faut pas laisser de doute"

"La richesse la plus importante d'une entreprise comme Renault est la confiance des utilisateurs, et des utilisateurs potentiels. Chaque fois qu'il y a un sujet comme ça, il y a un doute. Ce sont des sujets extrêmement compliqués et les gens ne comprennent pas forcément de quoi il s'agit. Il ne faut pas laisser de doute".

Pour cela, Carlos Ghosn a appelé à la mise en place de normes plus précises au niveau européen. "J'appelle de mes vœux la mise en place de quelques règles pour qu'il n'y ait pas de confusion dans l'esprit des consommateurs", a-t-il déclaré.

Cette mesure aurait pour conséquence de définir un contexte "acceptable" concernant la différence entre les émissions mesurées en laboratoire et celles réellement émises par les véhicules une fois en circulation.

Y.D.