BFM Business

SNCF: légère amélioration du trafic mercredi

Mercredi 9 mai marquera la 16e journée de grève des cheminots contre la réforme ferroviaire. (image d'illustration)

Mercredi 9 mai marquera la 16e journée de grève des cheminots contre la réforme ferroviaire. (image d'illustration) - Anne-Christine Poujoulat - AFP

La direction de la SNCF a publié ses prévisions de trafic pour mercredi, 16e journée de grève des cheminots contre la réforme ferroviaire.

La huitième séquence de grève des agents de la SNCF contre la réforme ferroviaire se poursuit mercredi. Selon les prévisions de la direction, 50% des TGV, TER et Transilien circuleront mais il n'y aura qu'un train Intercités sur trois.

En Ile-de-France, le trafic sera normal sur le RER A, tandis qu'on comptera un train sur deux pour le RER B et un train sur trois pour le RER C. A l'international, il y aura en moyenne un train sur deux, avec un trafic "quasi normal" pour les Eurostar et Thalys.

Par rapport aux prévisions de mardi, le trafic sera en baisse pour les TGV, Transilien et à l'international, en hausse pour les trains Intercités et stable pour les TER.

Huitième épisode de grève en pointillés 

Ces deux jours de grève forment le huitième épisode de la mobilisation en pointillés menée depuis début avril par les syndicats CGT, Unsa et CFDT de la SNCF contre le projet gouvernemental de réforme ferroviaire. SUD-Rail, autre organisation représentative au sein du groupe public, a lancé de son côté un préavis de grève illimitée. Le trio CGT-Unsa-CFDT a déjà déposé son préavis pour la neuvième séquence de grève, qui débutera samedi à 20H00 et s'achèvera mardi prochain à 07H55.

Les syndicats, qui ont été reçus lundi à Matignon par le Premier ministre, doivent se réunir mercredi soir au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour décider des suites du mouvement, alors qu'Édouard Philippe est resté ferme sur les grands principes de sa réforme, concédant seulement aux syndicats la possibilité de proposer des amendements pour "finaliser" le projet de loi avant son examen au Sénat fin mai.

A.M. avec AFP