BFM Business

SNCF: l'Unsa ne continuera pas la grève en juillet

L'Unsa est le premier syndicat représentatif à prendre position en faveur d'un arrêt de la grève.

L'Unsa est le premier syndicat représentatif à prendre position en faveur d'un arrêt de la grève. - Jacques Demarthon - AFP

Le deuxième syndicat de la compagnie se désolidarise ainsi de la CGT et de SUD-Rail.

L'Unsa "ne continuera pas la grève" à la SNCF en juillet, a indiqué le syndicat ce mardi. A quelques heures d'une intersyndicale cruciale, le deuxième syndicat représentatif de la compagnie affiche ainsi une position inédite.

La CGT, elle, n'a pas exclu de poursuivre le mouvement de grève jusqu'aux premiers grands départs cet été.

"L'Unsa ne s'inscrira pas dans les propositions de mobilisation en juillet faites par la CGT" et "s'en expliquera ce (mardi) soir sur ce sujet-là", a ajouté Roger Dillenseger.

Mais à l'Unsa, "on reste combatif pour la défense d'un nouveau pacte social ferroviaire", a-t-il souligné, évoquant les négociations à venir sur la convention collective nationale (CCN) de la branche ferroviaire et celles au sein de la SNCF. "On mobilisera à bon escient", a-t-il dit.

La décision de la CFDT attendue

Avec la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement, "on a perdu un maximum mais la bataille n'est pas terminée (...) On veut donner des perspectives d'avenir au ferroviaire et aux salariés", a-t-il insisté.

En outre, en raison de "très vives inquiétudes sur la filialisation du fret" (transport de marchandises), l'Unsa "n'écarte pas des décisions différentes" en termes de mobilisation "au niveau régional, en fonction du contexte local", a-t-il indiqué.

De son côté, la CFDT Cheminots, quatrième syndicat de la SNCF, réunissait mardi son conseil national pour décider également d'une poursuite ou non de sa mobilisation par la grève en juillet. Cette réunion "va durer toute la journée", a précisé à l'AFP Sébastien Mariani, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminots.

Y.D. avec AFP