BFM Business

SNCF: en Paca, les voyageurs dédommagés en cas de retard 

La ligne Marseille Toulon (ici un TER à quai à la gare Saint-Charles) sera concernée par la phase de test.

La ligne Marseille Toulon (ici un TER à quai à la gare Saint-Charles) sera concernée par la phase de test. - Georges Gobet - AFP

La Région va tester un dispositif d’indemnisation des usagers en cas de retard ou d’annulation surprise d'un TER.

S’ils préfèreraient évidemment que les trains arrivent à l’heure, les usagers de Paca pourront considérer la mesure comme un moindre mal. Fraîchement élu à la tête de la région, Christian Estrosi a en effet signé un protocole d’accord avec la SNCF, prévoyant le remboursement d’une partie de l’abonnement en cas de retard trop important ou d’annulation. Une ristourne qui pourra atteindre 30% du prix de l’abonnement mensuel, selon Le Parisien.

Dans les faits, la SNCF ne mettra pas la main à la poche, le financement de cette mesure incombant à la Région. Concrètement, cette dernière renoncera à une partie des pénalités payées par la compagnie ferroviaire lorsqu’elle ne respecte pas ses obligations - soit en cas d’annulations ou de retards répétitifs.

Une phase de test en mai

Une phase de test sera engagée en mai prochain sur les lignes Marseille-Toulon et Les Arcs-Vintimille. Deux axes essentiels dans une région où, en 2015, 4% des trains ont été supprimés et seuls 80% sont arrivés à l’heure.

Une situation intenable, de l’avis même de Guillaume Pépy: "C'est vrai, l'année 2015 a été mauvaise et l'augmentation de l'offre n'a pas été suivie par le nombre de rames nécessaires. La qualité du service n'est pas celle attendue", a ainsi déclaré le patron de la SNCF, cité par Le Parisien. "Cette année, nous voulons faire arriver 96 % des trains à l'heure".

Y.D.