BFM Business

SNCF: baisse du nombre d'agents, hausse de la masse salariale

La rémunération moyenne des employés SNCF aurait augmenté de 3,87% chaque année entre 2003 et 2013.

La rémunération moyenne des employés SNCF aurait augmenté de 3,87% chaque année entre 2003 et 2013. - Alain Julien - AFP

Entre 2003 et 2013, le salaire des employés de la SNCF a augmenté en moyenne de 3,87% par an, selon un rapport interne, publié dans la presse ce lundi. En pleine réforme ferroviaire, les syndicats dénoncent des fuites.

La SNCF comprime ses effectifs… Mais pas sa masse salariale. Alors que la réforme des chemins de fer est en cours, un document interne estime que la rémunération moyenne des employés SNCF augmente de 3,87% par an.

C'est un rapport cité lundi par la lettre spécialisée MobiliCités qui le révèle: les effectifs de la SNCF ont beau avoir baissé de 14% entre 2003 et 2013 (de 178.260 à 152.968 employés), sa masse salariale a augmenté de 1,289 milliard d'euros sur la même période.

Ce rapport confidentiel aurait été présenté en conseil d'administration fin septembre. Contactée lundi soir, la SNCF n'a pas été en mesure de réagir dans l'immédiat.

L'augmentation des remboursements de frais en cause

Parmi les raisons avancées de cette augmentation, estime MobiliCités à partir des chiffres du rapport, le recours à des promotions individuelles, une augmentation de 32% en moyenne des remboursements de frais par agent et un taux d'encadrement passé de "1 cadre pour 6,8 agents en 2003 à 1 cadre pour 4,2 agents" dix ans plus tard.

La récente réforme des retraites des cheminots, en repoussant l'âge de départ, a aussi provoqué le gonflement mécanique de la masse salariale.

Les syndicats évoquent des "facteurs logiques" comme le travail le week-end

Des syndicats ont estimé que la divulgation d'un rapport potentiellement explosif devait être mise dans le contexte de négociations à venir sur le régime des cheminots: le 1er janvier, une nouvelle entreprise publique réunira la SNCF et Réseau Ferré de France.

Avec ce type de rapport, "on vise à conditionner l'opinion publique et les salariés en interne" pour "faire comprendre que le cheminot est trop cher", a commenté Roger Dillenseger, secrétaire général adjoint de l'Unsa-Cheminots (deuxième syndicat).

Pour l'Unsa, l'augmentation de la masse salariale s'explique surtout par une série de "facteurs logiques", comme la réforme des retraites mais aussi "la recrudescence des chantiers de nuit et de week-end pour moins perturber les circulations" et pour lesquels "il est normal" que les travailleurs reçoivent une compensation financière.

"La masse salariale est certes importante car la SNCF est une entreprise de services mais le ratio entre charges salariales et charges d'exploitation a lui plutôt tendance à décroître, il est passé de 46,7% en 2011 à 45,8% en 2013", souligne-t-il.

J.S avec AFP