BFM Business

Retard d'avion: le chrono s'arrête "à l'ouverture des portes"

Les clients sont indemnisés au bout de 3 heures de retard.

Les clients sont indemnisés au bout de 3 heures de retard. - Spencer Platt - AFP

La Cour de justice de l'Union européenne vient de trancher la question de l'heure d'arrivée en cas de retard du vol. Il s'agit de l'ouverture des portes et non pas du moment où se pose l'avion.

Bonne nouvelle pour les passagers victimes de retard d'avion. L'heure d'arrivée correspond désormais à l'heure d'ouverture des portes et non l'heure où l'avion se pose. La Cour de justice de l'Union européenne a clarifié la situation jeudi 4 septembre, après la plainte d'un passager.

Ronny Henning avait embarqué à bord d'un vol Salzbourg/Cologne. Le vol s'était posé sur la piste 2h58 après l'heure prévue et avait encore roulé pendant 5 minutes. Or, la jurisprudence européenne n'oblige les compagnies à indemniser leurs clients qu'après 3 heures de retard pour ce type de vol.

250 euros d'indemnités

Problème, quelle est réellement l'heure d'arrivée à prendre en compte? Le moment où les roues touchent le tarmac comme l'estimait la compagnie? Ou au moment de l'ouverture des portes comme le demandait Ronny Henning?

La Cour de justice européenne a tranché. Elle considère que l'heure d'arrivée correspond à l'heure où "les passagers peuvent reprendre des activités habituelles et ne sont plus confinés, donc à partir du moment où s'ouvrent les portes".

Ronny Henning va donc toucher 250 euros d'indemnités. Cet arrêt aura un impact différent pour les compagnies. Celles qui opèrent dans de gros aéroports, avec un temps de roulage assez long, vont devoir s'adapter.

Elisabeth Hu