BFM Business

Renault va investir plus de 900 millions d'euros au Maroc

L'usine de Renault à Melloussa

L'usine de Renault à Melloussa - Fadel Senna - AFP

"Le constructeur a signé un projet stratégique avec le gouvernement qui portera sur la création de 50.000 nouveaux emplois avec 912 millions d'euros d'investissements. Ce qui va lui permettre de davantage s'implanter dans un pays où ses ventes ont encore progressé de 11% l'an dernier."

Les partenariats signés par Renault avec le Maroc vont avoir des retombées conséquentes. "Ce projet stratégique à lui seul va donner 50.000 nouveaux emplois au Maroc et regrouper plus de 10 milliards de dirhams d'investissements (912 millions d'euros)", s'est félicité le ministre, Moulay Hafid Elalamy, après la signature vendredi de cet accord avec Renault, en présence du roi Mohamed VI.

Pour le ministre marocain, la convention avec le constructeur français va changer "définitivement le secteur automobile au Maroc", qui est selon lui le premier secteur exportateur du royaume depuis trois ans.

Doubler le chiffre d'affaires de Renault au Maroc

"Les conventions que nous avons signées avec le gouvernement marocain vont plus que doubler le chiffre d'affaires de Renault au Maroc avec un objectif de deux milliards d'euros dans quelques années", a indiqué à l'AFP le directeur des opérations de la région Afrique-Moyen Orient-Inde de Renault, Bernard Cambier.

"Le 'Made in Morocco' que nous faisons (actuellement dans les deux usines de Renault au Maroc) est de grande qualité et au meilleur de la qualité de toutes nos usines" dans le monde, s'est-il félicité.

"Je pense qu'avec les accords que nous avons signés, nous allons pouvoir continuer la très belle histoire de Renault au Maroc", a-t-il ajouté.

La région "Afrique, Moyen-Orient et Inde" est le premier marché de Renault hors d'Europe avec 360.000 unités et les ventes du constructeur français y ont progressé de 16,9% en 2015, avec de bons scores au Maroc (+11,5%) et en Algérie (+8,7%), selon des chiffres publiés en janvier.

L'année dernière, le groupe au Losange (Renault, Dacia et Samsung Motors) a enregistré une hausse de 3,3% de ses ventes mondiales, à 2,8 millions d'unités. Renault et Nissan, alliés depuis 1999, forment le quatrième groupe automobile mondial en volumes.

J.M. avec AFP